fbpx

Gerhard Schröder

La société suisse qui gère le gazoduc Nord Stream 2 déclare faillite

/

La société Nord Stream 2, en charge du projet de gazoduc entre la Russie et l’Allemagne, s’est déclaré en faillite suite aux sanctions internationales décrétées après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Nord Stream 2 AG, enregistrée en Suisse, propriété du géant russe Gazprom, est visée par des sanctions américaines depuis que Vladimir Poutine a reconnu le 21 février dernier l’indépendance des républiques séparatistes autoproclamées de l’est de l’Ukraine.

Le département américain du Trésor a ordonné, par décret deux jours plus tard, l’arrêt d’ici au 2 mars des transactions impliquant Nord Stream 2 AG ou toute entité dans laquelle Nord Stream 2 AG possède, directement ou indirectement, une part d’au moins 50% du capital.

Les responsables Nord Stream 2 AG se sont depuis engagés dans une course contre la montre pour tenter de régler des créances avant la date limite fixée par les États-Unis, comme l’a révélé une dépêche Reuters de ce mardi matin.

« Nord Stream 2 AG travaillait avec un conseiller financier pour réduire une partie de son passif avant d’entamer formellement une procédure d’insolvabilité et s’empressait à mettre fin aux contrats de ses employés» a annoncé Reuters.

Sauf que la pression politique a du être trop forte, la société suisse a dû déclaré officiellement faillite ce mardi.

Nord Stream 2 AG a achevé l’an dernier la construction du gazoduc, un chantier de 11 milliards de dollars (9,8 milliards d’euros) dont Gazprom a payé la moitié des travaux, mais l’exploitation commerciale n’a toujours pas débuté, les autorités allemandes ayant gelé la procédure de certification en raison de la crise ukrainienne.

140 employés licenciés

Lundi, dans les médias suisses, le ministre de l’Economie de la Confédération, Guy Parmelin, a déclaré que tout le personnel de Nord Stream qui travaillait pour la société dans la ville de Zoug, soit plus de 140 employés, avait été licencié.

«Nous avons appris que tout le personnel de Nord Stream (…) à Zoug, soit plus de 140 personnes, a été licencié», avait déclaré lundi soir le ministre de l’Economie à la RTS.

Après l’annonce de la faillite de Nord Stream 2 AG, la directrice du département d’Economie du canton de Zoug, Silvia Thalmann-Gut, a accordé un interview à la télévision suisse dans lequel elle a confirmé que plus de 100 personnes avaient perdu leur emploi.

Selon la responsable cantonale entre 100 et 110 collaboratrices et collaborateurs sont touchés par ce dépôt de bilan qui intervient suite aux sanctions internationales décrétées après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Gerhard Schröder, président de conseil de Nord Stream 2

La société Nord Stream 2 AG était dirigée par l’allemand Matthias Warnig, ex-membre de cabinet ministériel de la RDA. Tandis que m’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder occupait quant à lui le poste de président du conseil d’administration.

Dans le cadre de ce projet, Nord Stream 2 a signé des contrats de financement avec les entreprises française Engie, autrichienne OMV, anglo-néerlandaise Shell et allemandes Uniper et Wintershall Dea.

On ignore encore si toutes les entités liées à Nord Stream 2 AG seront fermées ou comment Gazprom comptera procéder pour assurer la maintenance de l’infrastructure, longue de 1.230 km, écrit Reuters.