fbpx

Bouchaib Arroub

Ces généraux de Hassan II qui servent toujours sous Mohammed VI

/

L’héritage militaire du roi Hassan II est toujours bien vivant dans les rangs des Forces armées royales. Si des officiers supérieurs tels que les généraux Hosni Benslimane, Bouchaïb Arroub ou Boubker Skiredj ont dû faire valoir leur droit à la retraite après plus de cinq décennies de bons loyaux services respectivement à la gendarmerie royale, à l’Etat-major des FAR et au Cabinet militaire du souverain en qualité d’aide de camp, d’autres en revanche sont toujours en service et à des fonctions très sensibles. Déjà généraux de brigade sous Hassan II et promus généraux de division par Mohammed VI après son accession au trône, ils ont dirigé -et continuent- des unités d’élite de l’armée royale notamment celles ayant un rapport étroit avec la sécurité du roi et de la famille régnante, et celle des résidences royales. Le général Abdelkébir Benyaïch, le général Bénachir Sourallah et le général Mimoun Mansouri, puisque c’est d’eux dont il s’agit, ont la pleine et totale confiance du roi, commandant suprême et chef d’Etat-major général des Forces armées royales.

Lire ici

Le général Haramou succède au général Hosni Benslimane à la tête de la gendarmerie royale

Le Roi Mohammed VI a reçu, ce jour au Palais Royal de Rabat, le général de corps d’armée Hosni Benslimane que le souverain a remercié pour les services rendus à la Nation.

Sa Majesté le Roi, en sa qualité de Chef suprême et Chef d’état-major général des Forces Armées Royales a décoré le général Hosni Benslimane du Grand Cordon du Wissam Al Arch.

A cette occasion, le Roi Mohammed VI a nommé le général de division Mohamed Haramou en tant que nouveau Commandant de la Gendarmerie. Le général Haramou, membre de la Maison militaire royale, occupait les fonctions de commandant du groupement d’escadrons d’honneur de la gendarmerie royale.

Lors de la même audience, le Roi Mohammed VI a également reçu le général Bouchaïb Arroub, ancien inspecteur général des Forces Armées Royales et commandant de la zone Sud que le souverain a aussi décoré du Grand Cordon du Wissam Al Arch.

Les généraux Benslimane et Arroub ont été remerciés «pour leurs sens élevés de dévouement et de loyauté au service des intérêts supérieurs de la Nation et leur pleine abnégation dans la conduite de leurs missions

Le général Hosni Benslimane, qui est en poste à la tête de la gendarmerie royale depuis 43 ans, est le neveu de Fatmi Benslimane, président du Conseil du trône sous Mohammed V, et du Docteur Abdelkrim Al Khatib, fondateur du PJD. Il est, par cette alliance, cousin germain de l’ancien ministre délégué à l’Intérieur, Mohamed Saâd Hassar, Moulay Ismaïl Alaoui, ancien secrétaire général du PPS et Mhamed Boucetta, ancien ministre d’Etat et ancien secrétaire général du parti de l’Istiqlal.

Ancien gouverneur de Kénitra et de Tanger, attaché militaire du Maroc à Paris, Directeur de la DGSN, inspecteur des Forces auxiliaires, président de la FRMF, président du CNOM, le général Hosni Benslimane a ainsi occupé des dizaines de fonctions civiles et militaires qui ont en fait l’un des hommes les plus puissants et influents du Maroc.

A 83 ans, ce sportif accompli et athlète émérite, cède sa place à un de ses poulains, un «pur produit Benslimane», le général Mohamed Haramou qui héritera d’une des administrations marocaines les plus modernes et les mieux structurées.

Exclusif – Le général Louarak promu général de Corps d’armée

/

Le général Abdelfatah Louarak, inspecteur général des Forces Armées Royales, a été élevé aujourd'hui par le Roi Mohammed VI, Commandant suprême et chef d'Etat-major des FAR, au rang et appellation de général de Corps d'armée.


Le successeur du général Bouchaib Arroub avait le grade de général de division jusqu'à sa promotion ce matin par le souverain au grade de général de Corps d'armée, et ce en marge de la cérémonie de prestation de serment des officiers lauréats des différentes écoles militaires et d'ingénieurs du Royaume organisée à la place du Mechouar à Tétouan.

Les titulaires du grade de général de Corps d'armée dans les rangs des FAR se comptent sur le bout des doigts. Outre le général Hosni Benslimane, patron de la gendarmerie royale, qui a ses '4 étoiles' depuis plusieurs années, on citera les généraux Bouchaib Arroub, Abdelhak Kadiri, Abdelaziz Bennani et Driss Benaissa Fakir tous généraux de Corps d'armée.

Le grade de général d'armée quant à lui est réservé au Commandant suprême.
En revanche, le titre honorifique de maréchal a été délivré seulement une fois dans l'histoire du Maroc, au profit du général Ameziane. (1)

(1) Nous remercions nos lecteurs pour leur contribution à l'enrichissement du contenu de nos articles.

Abdellah El Hattach