Boko Haram - Page 2

Niger : La construction d’une base américaine pour drones suscite des inquiétudes

/

Les Etats-Unis procèdent actuellement à la construction d’une base pour drones au Niger afin de lutter contre la menace terroriste croissante dans la vaste région du Sahel. La base en question comportera trois hangars et une piste d’atterrissage. Elle est située à quelques kilomètres de la ville d’Agadez, la ville la plus importante du nord du Niger. L’étendue de la région est de 667 799 km2, soit près de la moitié de la superficie totale du pays.

Lire ici

18 morts lors d’une attaque contre une église au Nigeria

/

Le Nigeria s’est réveillé ce matin sur une tuerie avec l’attaque à l’aube contre une église dans le centre du pays ayant fait pas moins de 18 morts dont deux prêtres, rapportent les médias nigérians.

Selon la police, une trentaine de présumés bergers s’en sont pris à la communauté de Mbalom dans une région connue pour son instabilité. Ils ont abattu de sang froid les fidèles au moment où ils étaient rassemblés à l’intérieur de l’église pour le service quotidien de 5h30 du matin. Les assaillants ont également rasé plus de 60 maisons.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a qualifié cette attaque de “violence satanique”.

“Cette agression contre des personnes innocentes est particulièrement méprisable”, a déclaré le chef de l’Etat avant d’ajouter que “violer un lieu de culte, tuer des prêtres et des fidèles n’est pas seulement ignoble, diabolique et satanique, il est clairement conçu pour attiser le conflit religieux et plonger nos communautés dans une effusion de sang sans fin.”

Les médias locaux rappellent que le Nigeria central est en proie à une crise de sécurité alors que les éleveurs nomades et les fermiers sédentaires se disputent la terre dans une bataille de plus en plus sanglante pour les ressources.

Le conflit est maintenant plus meurtrier que l’insurrection jihadiste de Boko Haram qui a ravagé le nord-est du Nigeria et devient un enjeu clé lors des prochains scrutins présidentiels de 2019.

Par ailleurs, dans un article publié par Vanguard sous le titre : Le Nigeria sur le chemin de l’anarchie ?, le journaliste Mazi Sam-Ohuabunwa écrit et s’interroge : “Il se passe des choses étranges au Nigéria avec une telle rapidité et une telle intensité que la plupart des gens normaux posent des questions dans l’étonnement absolu. Je parlais à un groupe de jeunes le week-end dernier à Enugu et beaucoup m’ont posé des questions très difficiles sur ce pays: ce pays est-il maudit? Qu’est-ce qui se passe? Est-ce que quelqu’un dirige ce pays? Qui est en sécurité au Nigeria maintenant? Pourquoi des gens comme vous ne font rien pour changer le cours dangereux du Nigeria? Qu’arrivera-t-il d’autre dans ce pays avant que des gens comme vous agissent?”

Il est vrai que ce grand pays d’Afrique est miné par des conflits communautaires à caractère ethnique et religieux sur fond de terrorisme mais il est en proie également à la corruption, à une insécurité et une criminalité au quotidien et pour tout arranger, une guerre entre les appareils sécuritaires qui échappent pratiquement au contrôle de l’Etat, surtout avec un président malade et les appétits pour sa succession deviennent de plus en plus grands.

Lundi, le sénateur Dino Melaye, qui se dirigeait au Maroc pour une activité officielle, a été arrêté à l’aéroport alors que la veille il dénonçait devant les membres du Sénat une guerre fratricide qui mine les deux principales agences de sécurité du Nigeria qui explique -à juste titre- le climat d’insécurité, de criminalité, d’assassinats et de terrorisme dans le pays.

Bourita envoyé spécial du Roi Mohammed VI auprès de #PBM

/

Nasser Bourita, homme fort de la diplomatie marocaine, à peine a-t-il achevé la réunion de la Coalition anti-Daech tenue à Washington DC, et durant laquelle il a représenté le royaume au milieu d’un consortium de 68 pays, qu’il s’est envolé en direction de Abuja, porteur d’un message écrit de Mohammed VI au président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari.

L’axe Rabat-Abuja est désormais un passage obligé des décisions sensibles relatives au continent africain, notamment depuis le retour du Maroc au sein de l’Union africaine et surtout, aussi, depuis que les deux pays ont annoncé, en décembre dernier, le lancement du mégaprojet du gazoduc Atlantique reliant les deux pays.

Le Nigeria est également membre de la coalition anti-Daech. Elle a été représentée à Washington par le Général Abayomi Gabriel Olonisakin, Chef d’Etat-Major des armées. Le Nigeria, rappelons-le, a bénéficié de l’expertise marocaine dans la lutte antiterroriste pour mettre un terme au groupe Boko-Haram qui sévissait dans le pays depuis des années.

 

Abdellah EL HATTACH

Nigeria : 45 morts dans un attentat imputé à Boko Haram

Au moins 45 personnes ont été tuées et 33 ont été blessées dans un double attentat suicide perpétré aujourd’hui par deux femmes sur un marché du nord-est du Nigeria. Ce double attentat n’a pas été revendiqué mais le procédé utilisé est celui du groupe terroriste nigérian Boko Haram, qui a souvent eu recours à des femmes et jeunes filles pour perpétrer des attaques contre la population.

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, avait annoncé cette semaine en avoir bientôt fini avec le groupe terroriste Boko Haram.