Ait Taleb

[Urgent] – Le Royaume-Unis recommande de ne plus administrer d’AstraZeneca pour les moins de 30 ans

L’agence britannique des médicaments a recommandé ce mercredi de proposer une alternative à son vaccin AstraZeneca aux jeunes de moins de 30ans, à savoir un vaccin de Pfizer ou de Moderna. Une décision qui survient après le décès de 19 personnes sur 79 cas de caillots sanguins identifiés parmi les patients vaccinés avec une première dose du vaccin suédo-britannique.

Alors que Khalid Ait Taleb vient de publier une dépêche rassurante au sujet du vaccin AstraZeneca, l’agence britannique des médicaments, la MHRA (Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency), a recommandé mercredi que les moins de 30 ans se voient proposer une alternative au vaccin d’AstraZeneca, à savoir soit celui de Pfizer, soit celui de Moderna.

Le régulateur britannique a révélé que 19 personnes ayant reçu le vaccin développé par l’université d’Oxford et le groupe anglo-suédois AstraZeneca étaient mortes après avoir développé des formes rares de caillots sanguins, sur un total de 79 cas identifiés au 31 mars. Tout en prenant soin de rappeler que ce nombre devait être rapporté aux plus de 20 millions de doses de ce vaccin injectées outre-Manche à ce jour, rapporte LesEchos.fr

«Le nombre de thromboses est en forte augmentation par rapport aux 4 cas recensés», souligne un précédent rapport de la MHRA datant du 22 mars. En contrepartie, aucun incident de ce type n’a été repéré sur le BioNtech/Pfizer, l’autre vaccin utilisé par le Royaume-Uni. Les 79 cas recensés portaient tous sur des patients n’ayant reçu qu’une première dose du vaccin AstraZeneca (peu de deuxièmes doses ont été administrées), a indiqué la MHRA.

Face à des cas similaires, plusieurs pays ont déjà décidé ces dernières semaines de ne plus administrer ce vaccin en dessous d’un certain âge, comme la France (55 ans), l’Allemagne (60 ans) ou encore le Canada (55 ans), tandis que d’autres ont carrément suspendu son utilisation, comme la Norvège et le Danemark.

Néanmoins, l’agence européenne du médicament maintient que la balance bénéfice/risque de la vaccination avec AstraZeneca dans la prévention de la Covid-19 est positive. Alors que l’université d’Oxford avait annoncé qu’elle suspendait les essais sur les enfants du vaccin développé avec AstraZeneca, dans l’attente de l’avis de l’autorité anglaise du médicament (MHRA).

Pour rappel, 31,7 millions de Britanniques (soit trois adultes sur cinq et 47,3 % de la population totale) ont déjà reçu une première dose de vaccin et 5,6 millions ont bénéficié d’une deuxième.

Au Maroc, plus de 8 millions de doses AstraZeneca ont été administrées à ce jour, ce qui place le Royaume à la huitième position avec 22,3 doses pour 100 habitants. Une campagne qui devrait se poursuivre malgré les délais rallongés de livraison de la commande du vaccin suédo-britannique, après l’assurance du Président de l’Assemblée Nationale Populaire de Chine, Li Zhanshu, ce mercredi, de livrer 10 millions doses de vaccins en Avril/Mai.