Reema Bent Bandar Ben Sultan, première femme ambassadeur d’Arabie Saoudite à Washington

Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed Ben Salmane, en sa qualité de vice-roi en charge des Affaires de l’Etat – en l’absence du roi Salmane qui se trouve au sommet arabo-européen de Charm el-Cheikh en Égypte-, a nommé ce soir la princesse Reema Ben Bandar Ben Soltane Ben Abdelaziz, nouvelle ambassadrice à Washington, avec rang de ministre.


Une première ! L’Arabie saoudite a désigné une femme, la princesse Reema Bent Bandar ben Sultan, pour succéder au prince Khaled Ben Salmane au poste d’ambassadeur d’Arabie saoudite aux États-Unis d’Amérique.

La princesse Reema Bent Bandar est la fille du très célèbre prince Bandar ben Sultan ben Abdelaziz qui a occupé durant plus de 20 ans les mêmes fonctions à Washington avant d’être désigné conseiller à la sécurité nationale, après une longue période de disgrâce qui a suivi l’éviction de Mohammed ben Nayef, en juin 2017, du poste de prince héritier. Bandar ben Soltane est lui-même le fils du défunt prince Soltane Ben Abdelaziz, ancien héritier du trône et ex-ministre de la Défense.

Quant au prince Khaled Ben Salmane, frère du puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, qui avait quitté précipitamment Washington après l’éclatement de l’affaire Khashoggi, a été nommé vice-ministre de la Défense, avec rang de ministre.

Le prince Bandar bin Sultan, alors ambassadeur à Washington, en compagnie de l’ancien président George W.Bush dans son ranch au Texas

En nommant la princesse Reema Bent Bandar Ben Soltane, première femme ambassadeur du royaume saoudien à Washington, MBS tente de colmater les relations entre les deux alliés qui ont été mises à mal après l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en octobre dans le consulat de son pays à Istanbul, surtout que le nom de son frère, Khaled Ben Salmane, a souvent été cité dans cette affaire par les médias américains.

Reema Bent Bandar Ben Soltane, première femme à occuper plusieurs responsabilités dans son pays

La princesse Reema bent Bandar ben Sultan, diplômée en muséologie de l’université George Washington, a occupé depuis 2016 des postes historiquement réservés aux hommes. Elle sera, en 2016, la première Saoudienne à être désignée en Conseil des ministres à un haut poste de responsabilité au sein du Comité général sportif, l’équivalent du ministère des Sports. Une année après, elle sera la première femme à diriger une fédération chapeautant des activités sportives pour hommes et pour femmes, en charge de promouvoir la pratique du sport au sein des différentes catégories sociales en Arabie saoudite.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Géopolitique

Allez en Haut de la page
64 Shares
Share via