Méconnaissable, Ilyas El Omari retrouve sa jeunesse et ses cheveux

Start

Infatigable VRP du projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, Ilyas El Omari nous fait une drôle d’éruption médiatique. Le sulfureux politicien s’est montré à la télé chinoise, New China TV, avec un look, pour le moins qu’n puisse dire, inattendu. Exit sa calvitie légendaire, l’ancien SG du PAM a succombé à la mode de la greffe de cheveux. Une barbe bien taillée lui orne désormais le visage, créant un équilibre capillaire du haut et du bas de sa tête. Méconnaissable, seule son ton et son débit et la légende de la vidéo l’ont trahi. S’agit-il d’un come-back politique tonitruant, ou bien serait-ce juste les signes du bonheur de la douce vie en Andalousie, qu’il mène depuis qu’il s’est débrasée du fardeau de la politique ?

Pluie de louange au régime chinois, exercice inédit dans l’histoire de la diplomatie parallèle marocaine

Le sulfureux homme politique et homme d’affaires installée en Espagne, Ilyas El Oma,ri peut désormais se targuer d’être le premier ancien haut responsable à faire une déclaration aussi élogieuse à l’encontre du régime communiste de Pékin, et ce dans toute l’histoire de la diplomatie parallèle du Royaume.

Les relations sino-marocaines ont toujours été des relations respectueuses mais prudente de part et d’autre. Le communisme maoiste plus pragmatique certes que le marxiste, a toujours eu plus de facilité à s’ouvrir sur des pays qui partagent des valeurs similaires.

Si Othman Benjelloun faisait des affaires avec Mao, il ne suivait les pas de la stratégie de containement, de Kissinger. Benjelloun, libéral endurci se verrait mal de louer le régime du parti communiste chinois.

En 2021, quand l’idéologie qui conditionne les relations internationales n’est autre que les intérêts économiques et la puissance technologique et militaire, Ilyas El Omari, ne trouve autre qualité au partenaire avec qui il rêve de bâtir une ville futuriste à Tanger, que son idéologie communiste.

Ci-après la retranscription des déclarations de l’ancien président de la région de Tanger-Tetouan-Al Hoceima, à la chaine publique chinoise, New China TV.


« Le parti communiste chinois a réussi à se créer de par la passé sa méthode propre pour construire ses relations politiques avec l’ensemble du peuple chinois :

  1. Il a réussi à «chinoisiser» la marxisme et le socialisme
  2. il ya eu une concentration sur les campagne et les agriculteurs deminus pour résister contre le colonialisme et libérer la Grande Chine du colonialisme
  3. il s’est orienté après vers l’industrie sans laisser tomber l’agriculture

Cette stratégie a été accompagné par une relation renouvelée entre les leaders politiques et le peuple chinois.

Aujourd’hui, le Secrétaire général du parti et le président Xi Jinping a réussi à ajouter une signification pratique du fait que le peuple est la source des pouvoirs.

Je visite la Chine au moins une fois par an, depuis 2006. Et à chaque fois je note un développement notable sur tous les plans : agriculture industrie, commerce, urbanisme, culture et politique. Un développement sous la supervision du leadership politique du parti communiste.

Si la Chine s’est engagée à mettre fin de l’extrême pauvreté, cela veut dire que les leaders du parti communiste ont réussi à traduire leur engagement envers le peuple chinois et envers le monde.

Au sujet de la pandémie du Covid-19, j’estime que la Chine a géré la crise de manière intelligente et réussie. A date d’aujourd’hui, il n’y a aucun modèle de gestion de crise autre que le modèle chinois.» – Propos d’Ilyas El Omari

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

31 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap