Le Sénégal et le Royaume-Uni développent à Dakar des kits de tests sérologiques 10 fois plus rapides à 1$

Start

L’Institut Pasteur de Dakar, en partenariat avec la société britannique de biotechnologie Mologic, a développé des tests rapides pour diagnostiquer les personnes atteintes du Covid-19 en dix minutes. Le kit sera mis sur le marché dès le mois de juin à un prix imbattable, 1$.

Un documentaire d’Al Jazeera diffusé mardi 28 avril a mis la lumière sur le projet de développement d’un test sérologique rapide et accessible au Sénégal. Des images qui viennent corroborer les informations relayées par la presse internationale mars dernier.

La chaine qatari plante le décore : «Avec un budget santé limité, le Sénégal se fait le champion de la lutte contre le coronavirus. De kits de tests précoce aux ventilateurs imprimés en 3D, le pays d’Afrique de l’ouest déploie un modèle sucepetible de freiner le Covid-19, en s’appuyant sur son expérience dans la gestion de l’épidémie d’Ebola» .

 

L’administrateur général de l’Institut Pasteur de Dakar, Pr Amadou Sall, affirme que son Institut travaille à l’élaboration de tests de dépistage rapides du Covid-19, en partenariat avec l’entreprise britannique Mogolic, et via la plateforme sénégalaise Diatropix. Ces tests visent à déterminer en seulement dix minutes si un individu est porteur du virus.

«Les prototypes sont au stade d’évaluation et ce processus devrait se terminer courant le mois de juin», précise Amadou Sall, ajoutant que l’objectif est ensuite de faciliter l’accès des différents pays africains à ces kits de dépistage et de les vendre à prix coûtant, soit maximum 1$ (un dollars).

Le partenaire de l’Institut Pasteur de Dakar, la société Mologic est spécialisée dans les diagnostics rapides pour les épidémies comme Ebola, la rougeole, la fièvre jaune, la dengue et le paludisme. Mologic a reçu une subvention d’un million d’euros de la part du gouvernement britannique pour travailler sur ce projet en partenariat avec l’Institut sénégalais.

« Le diagnostic est une arme essentielle dans la lutte contre cette pandémie et, une fois prêt, ce test permettra un diagnostic abordable, plus précis et plus précoce de l’infection, limitant la propagation de la maladie », avait déclaré le professeur Paul Davis, un responsable de la société Mologic au journal LeMonde.

Le docteur Cheikh Tidiane Diagne, manager de la plate-forme sénégalaise Diatropix où seront fabriqués les tests une fois les prototypes validés que ces tests seront aussi simple d’utilisation qu’un test de grossesse et qu’ils seront 5 à 20 fois moins chers que les tests moléculaires actuels.

Créée en décembre 2018, cette unité de production a été pensée pour produire des tests – habituellement peu accessibles et trop coûteux – pour le diagnostic et la surveillance des maladies tropicales négligées.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.