Le Premier ministre ivoirien, candidat aux présidentielles, s’envole à Paris pour un «contrôle médical»

Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre ivoirien et candidat à l’élection présidentielle d’octobre prochain, s’est rendu samedi en France pour un «contrôle médical», annonce la présidence.

Dans un bref communiqué diffusé dimanche, la présidence ivoirienne ne dit rien de son état de santé et se contente d’indiquer que l’intérim est confié au ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, qui s’est remis le mois dernier d’une infection Covid-19.

Une source dans son entourage a expliqué que Gon Coulibaly, qui a subi une intervention cardiaque en 2012, n’avait pu se rendre en France pour un check-up programmé le mois dernier parce qu’il était retenu en Côte d’Ivoire par l’élaboration de la stratégie à adopter face au coronavirus.

«Son activité intense ces dernières semaines a eu un effet sur sa santé, mais rien de très grave, il se porte bien», a ajouté cette source, précisant que le Premier ministre serait de retour dans quelques jours.

Selon la presse locale, le Premier ministre ivoirien aurait été évacué en France, samedi 2 mai 2020, au lendemain d’une cérémonie de la fête du travail organisée à la Primature où l’on «l’avait senti quelque peu affaibli».

Cette évacuation sanitaire serait intervenue dans la mi-journée, par vol spécial, alors que l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, fermé au trafic habituel, tourne au ralenti et où sont encore autorisés les vols Air France destinés à rapatrier des citoyens français, rapportent la presse ivoirienne.

Amadou Gon Coulibaly, qui est âgé de 61 ans, s’était mis de lui-même à l’isolement fin mars à la suite d’une possible exposition au coronavirus. Un test n’a pas confirmé la présence du SARS-CoV-2 dans son organisme.

Le Premier ministre a été adoubé en mars par l’actuel président, Alassane Ouattara, pour porter les couleurs de son parti au scrutin présidentiel fixé au 31 octobre.

Depuis le début de l’épidémie, la Côte d’Ivoire a enregistré plus de 1.300 cas confirmés de contamination au coronavirus, dont 15 mortels.

Avec Reuters

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Une partie de l'Europe commence à se déconfiner lundi

Article suivant

Crise sanitaire : Ahmed Charaï appelle les politiques à prendre leur responsabilité face aux scientifiques en mal de data

Derniers articles de Afrique

20 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap