Le PDG de Recipharm ému devant le roi Mohammed VI

Start

A l’occasion de la signature des accords visant entre autres à faire entrer le Maroc dans le cercle très fermé des producteurs du vaccin anti-Covid, M. Marc Funk, PDG du 5ème plus grand sous-traitant mondial de l’industrie biotechnologique Recipharm, est apparu particulièrement ému devant le Roi Mohammed VI. Respectueux à l’égard du souverain, M. Funk ponctuait son allocution de l’expression propre aux sujets marocains «Que Dieu l’assiste».

Le protocole et le rituel ancestral de la Maison Royale a fait son effet sur Marc Funk, PDG de la société suédoise Recipharm. Sa voix trahissait son émotion, lundi, lors de la cérémonie de signature des accords devant le roi Mohammed VI qui consacrent l’autosuffisance, la complémentarité et la souveraineté sanitaire.

«Sa Majesté Que Dieu L’assite, merci de vitre invitation et votre hospitalité. C’est pour moi un immense honneur et privilège d’être présent ici à cette cérémonie, et d’assister au nom du groupe que je représente Recipharm, d’aider à construire ici un centre de compétence et de manufacture.» a-t-il entamé son allocution.

Le projet d’établissement de capacités de fabrication de vaccins au Maroc, dont le mémorandum d’accord a été signé lundi sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, est en phase avec la stratégie sanitaire du Royaume, a indiqué M. Marc Funk.

M. Funk a souligné que le projet de la société Recipharm au Maroc a pour objectif d’accroître les possibilités d’accès aux campagnes vaccinales, qu’elles soient préventives, endémiques ou pandémiques.

La contribution de Recipharm vise à démontrer que le Maroc sera, le plus rapidement possible, «le premier centre d’excellence de remplissage de vaccins injectables par voie parentérale au service du peuple marocain et du Continent africain», a poursuivi M. Funk, notant que Recipharm aidera à poursuivre l’ambition en créant dans un second temps la manufacture des vaccins complets (forme active et remplissage) en partenariat avec les compagnies innovantes dans la branche.

Réitérant l’engagement de Recipharm au service de l’Initiative Royale de production de vaccins et de biothérapies, M. Funk a affirmé que son groupe apportera son assistance au pilotage de la construction de l’usine de remplissage de vaccin.

Il contribuera également à la formation des équipes de travail au Maroc et en Europe dans les usines Recipharm, au transfert de technologies de manufacture en salle blanche et savoir-faire adéquat, à la gestion de l’usine au Maroc et la garantie de la qualité des lots fabriqués, a-t-il poursuivi.

Au sujet de l’impact du projet sur le plan sanitaire, social et économique, M. Funk a assuré que Recipharm contribuera à l’amélioration de la sécurité sanitaire du peuple marocain, comme il favorisera les échanges avec les États partenaires africains en exportant dans les meilleurs délais les futurs vaccins nécessaires pour anticiper les futures vagues de maladies infectieuses endémiques ou pandémiques.

Ce projet pilote contribuera à la création d’un centre de compétences marocain pour la fabrication des vaccins de demain selon le modèle «Public-Private Partnership», ainsi qu’à la création d’emplois dans ce secteur d’avenir et au développement d’une expertise dans le secteur.

«Son Excellence, Que Dieu l’assiste. Merci de votre invitation. Soyez assuré de notre total engagement» a-t-il conclut non sans moins d’émotion.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.