//

Le numéro 2 du département d’Etat américain traite à Rabat les questions de sécurité, de défense et de culture

Start

Dans le cadre d’une tournée régionale, le secrétaire d’État adjoint des États-Unis était à Rabat ce vendredi où il a eu des entretiens de haut niveau avec les responsables de la diplomatie marocaine. Partenaire clé des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, selon la littérature américaine, le Maroc est un allié majeur des Etats-Unis hors Otan, et contribue à faire face aux différentes questions et problèmes auxquels est confrontée la région du Moyen-Orient et d’Afrique du nord.

Dans une conférence de presse tenue au siège du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale aux côtés du chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, John Sullivan a estimé que le Maroc «joue un rôle actif dans le déploiement des efforts internationaux en matière de lutte contre la menace terroriste» et a salué le «leadership du royaume dans le domaine sécuritaire» notamment au sein du Forum mondial de lutte contre le terrorisme. Le numéro 2 du département d’Etat américain a dit que les Etats-Unis étaient «engagés à approfondir leurs relations solides avec le Maroc au service de la prospérité des deux pays, ainsi que de la sécurité et la paix dans la région.»


John Sullivan a rappelé dans ce sens que Washington s’est engagée avec le Maroc «dans des consultations étroites sur des sujets d’intérêt commun, y compris la sécurité régionale, la diversification énergétique, le développement durable et la promotion des opportunités d’échange en matière d’éducation et de culture.»

Par ailleurs, le secrétaire d’Etat américain adjoint a confirmé que ses discussions avec Nasser Bourita ont également porté «sur la coopération militaire», en particulier le récent exercice combiné African Lion.

De son côté, le chef de la diplomatie marocaine a indiqué que Rabat et Washington ont proposé «des initiatives et des projets au service de la sécurité et la stabilité à l’échelle régionale» notamment au sujet de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, tout en mettant l’accent sur la poursuite du dialogue stratégique entre les deux pays à travers la tenue de plusieurs réunions à Rabat et à Washington tout au long de l’année.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.