L’autorité philippine de la concurrence avorte la cession des activités es activités de LafargeHolcim dans le pays

Les autorités de la concurrence des Philippines n’a pas autorisé le projet de vente des activités de LafargeHolcim dans le pays au conglomérat local, San Miguel Corporation.

Le cimentier franco-suisse avait annoncé en mai 2019 la cession de l’intégralité de sa participation de 85,7% dans ses activités aux Philippines, valorisées 2,15 milliards de dollars, au groupe San Miguel Corporation dans le cadre de ses efforts de désendettement.

LafargeHolcim a annoncé lundi que l’autorité philippine de la concurrence (PCC) n’avait pas fourni son feu vert à l’opération dans les délais prévus, sans préciser, s’il allait chercher un nouvel acquéreur ou tenter de relancer l’opération avec San Miguel, rapporte Reuters.

Le groupe, qui entend quitter un marché d’Asie du Sud-Est qualifié «d’hyper-compétitif» par le passé, a déjà cédé ses activités en Indonésie, en Malaisie et à Singapour.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Fusion PSA et Fiat Chrysler, la Commission européenne décidera en juin

Article suivant

Elon Musk prêt à se faire «arrêter» pour rouvrir son usine Tesla en Californie

Derniers articles de Europe

2 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap