L’Arabie saoudite a vendu la bâtiment où Khashoggi a été découpé

Le bâtiment qui abritait le consulat saoudien à Istanbul, où le journaliste Jamal Khashoggi a été assassiné, a été cédé le mois dernier. Le nouveau propriétaire a acquis la bien de quatre étages situé dans le quartier d’affaires, Levent, à Istanbul pour seulement un tiers de son prix du marché.

La télévision turque a annoncé cette semaine, que l’Arabie saoudite a vendu son bâtiment consulaire à Istanbul, où le journaliste saoudien Jamal Khashoggi a été tué l’année dernière.

Haberturk TV a déclaré mardi que le bâtiment situé dans le quartier chic de Levent à Istanbul a été vendu à un acheteur anonyme, il y a 45 jours pour un tiers de sa valeur.

«L’Arabie saoudite a acheté un nouveau bâtiment dans le district de Sariyer, qui abrite également le consulat des États-Unis», a ajouté le média turque.

Selon la même source, une équipe de sécurité saoudienne s’était rendue en Turquie immédiatement après le meurtre de Khashoggi. Elle avait pour mission d’établir un rapport technique dans lequel elle déclare ne pas avoir découvert tous les mouchards installés au consulat qui ont permis d’enregistrer les détails du meurtre de Khashoggi et qu’un nouveau bâtiment était donc nécessaire.

L’enquête de la chaine Haberturk, dévoile que les autorités turques pourraient sceller pour une période indéterminée l’ancien bâtiment du consulat, pour rechercher d’autres preuves, car ils considèrent encore l’ancien consulat saoudien comme une scène de crime.

La résidence officielle du consul général, située très près du consulat est également mise en vente. Mais les saoudiens n’auraient pas encore trouvé d’acheteur.

Par ailleurs, la presse internationale a révélé que le procureur d’Istanbul avait presque achevé l’établissement de son acte d’accusation contre les suspects dans l’affaire Khashoggi. Lequel sera rendu public à l’occasion du premier anniversaire du meurtre.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*