fbpx

Israël abandonne la liste des pays rouges et autorise les voyages aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Turquie

Start

Israël a mis fin aux restrictions sur les voyages internationaux, en vigueur depuis minuit entre jeudi et vendredi, ouvrant le ciel aux voyageurs des États-Unis et d’autres pays.

Le directeur général du ministère de la Santé israélien, Nachman Ash, a annoncé jeudi que la liste des pays « rouges » interdits de vol a été annulée dans la nuit du 6 au 7 janvier.

Avec la résurgence du variant Omicron et afin d’éviter un retour au confinement, Israël avait imposé à ses citoyens l’interdiction de voyager aux États-Unis, en Grande-Bretagne, aux Émirats arabes unis, au Maroc, en Turquie, en Suisse, en Éthiopie, en Tanzanie, au Mexique, au Danemark, en Espagne, en Finlande, en France, en Irlande, en Norvège et en Suède.

 

Toutefois, le responsable israélien annonce que les cas quotidiens continueront à battre les records précédents dans les jours à venir, atteignant 30 000 en trois jours et 50 000 en une semaine.

De son côté, le Premier ministre Naftali Bennett a averti les responsables de la santé qu’ils devaient se préparer à recevoir 4 000 patients dans un état grave, bien que les experts estiment que le chiffre probable se situe entre 1 000 et 2 500.

Par ailleurs, le gouvernement israélien a également décidé dimanche de mettre fin au système de restriction des écoles par feux tricolores afin d’alléger la charge des enseignants et des élèves. Désormais, même si cas contact, les enfants vaccinés avec test antigénique négatif continuent d’aller en classe, même s’ils sont cas contact. « Fermer les écoles est une catastrophe », affirme le ministère de la Santé israélien.

Israël est déjà un pays rouge

«Nous ne croyons pas en l’immunité collective, des personnes qui ont été infectées par le variant Delta ont été de nouveau infectées par Omicron. Nous n’avons aucune donnée qui nous permette de dire que l’immunité collective avec Omicron nous protégerait, personne n’a dit que ce serait le dernier variant ou la dernière vague» a déclaré le coordinateur de la lutte contre le coronavirus en Israël, le Pr Salman Zarka, sur i24NEWS.

«Israël est déjà un pays rouge donc nous ne pouvons pas interdire aux Israéliens de se rendre dans les pays rouges, c’est pour cette raison que nous avons décidé d’annuler la liste des pays rouges», a-t-il affirmé.

Test PCR que pour les plus de 65 ans

A partir de ce vendredi est entrée en vigueur une décision du gouvernement israélien de limiter l’accès automatique au PCR aux seuls personnes âgées de plus de 60 ans, non vaccinés et immunodeprimés. Une décision qui vient en réponse à la surcharge des centres de tests, qui ont vu cette semaine, des files d’attentes impressionnantes de plusieurs heures.

«Pour surmonter cette vague Omicron, nous avons besoin que les citoyens prennent les meilleures mesures pour préserver leur santé. Dans une situation de pandémie plus aiguë, nous ne pouvons pas permettre à toute la population d’avoir accès aux tests PCR», a déclaré le Pr Salman Zarka à i24News.

«Nous considérons que la population à risque et de plus de 60 ans devrait avoir accès aux tests PCR, les autres pourront faire des tests antigéniques ou à domicile,» a-t-il conclu, ajoutant que les personnes qui le nécessitent pourront ainsi bénéficier du traitement anti-viral de Pfizer.

Source : i24 et Times of Israel

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.