fbpx

Grève dans le secteur du transport : Laftit rassure

Start

Suite à l’appel à la grève lancé par certains professionnels du secteur du transport, le ministère de l’Intérieur annonce avoir pris les dispositions adéquates pour garantir le bon fonctionnement du service du transport sur l’ensemble du territoire national.

A l’effet de garantir le bon fonctionnement du service du transport sur l’ensemble du territoire national, les autorités territoriales et les services sécuritaires ont pris toutes les mesures et dispositions nécessaires pour assurer la mobilité des individus et le transport des marchandises, en veillant à traiter, avec fermeté et rigueur, toute tentative de porter atteinte à la sécurité et à l’ordre publics, aux droits des non-grévistes et au fonctionnement de ce service, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

La coordination syndicale du secteur du transport routier au Maroc, composée de la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union générale du travail au Maroc (UGTM), l’Union marocaine du travail (UMT), l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) et la Fédération démocratique du travail (FDT), avait annoncé une grève des transporteurs de 72h, à partir du lundi 7 mars et jusqu’au 9 mars, pouvant être prolongée en cas d’absence de mesures favorables au redressement du secteur.

 

Les syndicats ont fustigé dans leur appel à la grève «la négligence totale de l’Exécutif des appels au dialogue qui lui ont été adressés par les syndicats du secteur, en vue de discuter et de résoudre les problèmes engendrés par la flambée des prix des carburants».

Le ministère de l’Intérieur affirme pour sa part que le droit de grève est constitutionnellement garanti, tout en insistant que son exercice ne devait pas toutefois attenter à la liberté de travail et de mobilité.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.