Général Belkhir : «Face à la multiplication de menaces, les opérations des Nations Unies doivent être adaptées à la nature des conflits actuels»

«Le Royaume du Maroc, depuis 1960, a toujours pris part aux opérations de la paix dans des pays d’Afrique, d’Europe, d’Amérique latine et d’Asie,(..) et face à la multiplication de menaces, les opérations des Nations Unies doivent être adaptées à la nature des conflits actuels» a affirmé, lundi à Agadir, le Général de Corps de l’Armée, Commandant de la Zone Sud El Farouk Belkhir, à l’ouverture d’un séminaire sur l’amélioration des performances des contingents des pays contributeurs de troupes et de police aux opérations de paix de l’ONU.

Ces défis ne peuvent être relevés qu’à travers une approche globale participative et inclusive intégrant les différentes parties prenantes à savoir le secrétariat des Nations Unies, les Etats-Majors des missions déployées sur le terrain, les contributeurs de troupes et de police ainsi que les partenaires internationaux et régionaux, a poursuivi le Commandant lors de cette rencontre tenue au siège de l’Etat-Major de la Zone Sud des Forces Armées Royales (FAR) à Agadir.

De même, le responsable n’a pas manqué de rappeler les efforts consentis à tous les niveaux pour accroître l’efficacité générale des opérations de paix, tout en mettant en avant les thématiques importantes qui seront discutées lors de cette rencontre, à savoir les moyens d’amélioration des performances du personnel, du matériel et du soutien médical ainsi que la promotion de la participation de la femme comme facteur de performance.

Hugh Van Roosen, Général major, adjoint au conseiller militaire des Nations Unies : les ressources appropriées sont essentielles pour réussir les opérations de paix

Le conseiller militaire adjoint de Guterres, le général de division Hugh Van Roosen s’est félicité de ce séminaire qui permettra, grâce aux débats fructueux des différents intervenants, d’améliorer la performance des opérations de paix.

Il a dans ce sens, souligné l’importance de mettre en place les ressources appropriées pour assurer de meilleures opérations de paix, regrettant le fait que les casques bleus soient toujours ciblés lors des conflits.

L’amélioration des conditions d’intervention des soldats est une action collective nécessitant, entre autres, le renforcement des capacités pour les pays contributeurs de troupes et la mise en place des équipements nécessaires avant le déploiement des forces.

Hautes instructions royales

Tenue dans la cadre de la mise en place des Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, cette rencontre internationale qui se poursuit jusqu’au 11 décembre offre une plateforme aux discussions et permettra d’examiner les procédures mises en place par l’ONU pour le contrôle des performances des différentes composantes des Opérations de maintien de la paix (OMP).

Le séminaire permettra, également, de mieux comprendre les standards de référence des OMP instaurés en vue de dégager des suggestions tangibles et pratiques susceptibles d’adapter ces procédures aux standards aux réalités sur le terrain dans l’objectif ultime d’améliorer le rendement et l’efficacité des unités et des personnels engagés dans ces opérations.

A l’issue de cette séance d’ouverture, les participants ont visité une exposition de photos et vidéos, retraçant les œuvres humanitaires du Royaume et ses efforts consentis en matière de préservation de la paix internationale.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Signes de réchauffement entre le Qatar et l’Arabie saoudite

Article suivant

L’ONU dément catégoriquement «les rumeurs» sur la nomination d’un nouvel Envoyé personnel pour le Sahara

Derniers articles de Sécurité

8 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap