Gabon : Un nouveau gouvernement annoncé depuis Rabat

Le Gabon a un nouveau gouvernement depuis le 13 janvier. Dans la nuit de samedi à dimanche, Julien Nkoghe Bekalé, nouveau Premier ministre, a, dans une vidéo enregistrée à Rabat, annoncé la composition d’un nouvel exécutif. Contrairement au précédent qui comptait 41 ministres, celui-ci est composé de 38 membres dont le Premier ministre. Les équilibres de pouvoir présents dans le gouvernement sortant ont été maintenus. Le Président gabonais, Ali Bongo Odimba a maintenu ses hommes aux postes stratégiques. Le département de la Défense est aux mains d’Etienne Massard, L’Intérieur reste dirigé par Lambert Noël Matha reste à l’Intérieur, le pétrole par Pascal Houagni Ambourouet au Pétrole et le ministère du Budget par Jean Fidèle Otandault. Ce dernier garde son poste après les résultats encourageants des finances publiques sur fond de crise économique.


L’une des surprises du nouveau cabinet est la nomination de l’Ambassadeur du Gabon au Maroc, Abdu Razzaq Guy Kambongo, au poste de ministre des Affaires étrangères, une promotion de choix. De même, la désignation de Franck Nguéma, dirigeant de TV+, qui critique virulemment le pouvoir, au poste de ministre délégué auprès du ministre des Forêts et de l’Environnement chargé du Plan climatique en a étonné plus d’un. Si l’opposition a accepté de participer au pouvoir en mai 2018 à l’appel du Président, ce dernier entend garder la donne telle quelle. C’est ainsi que les opposants restent au gouvernement à l’exception de Patrick Eyogho Edzang et de Noël Nelson M’Essone qui assuraient les relations avec les institutions.

A ce niveau, l’on notera qu’Ali Bongo n’a pas donné suite aux requêtes de quadras de son parti après sa victoire écrasante aux dernières législatives.

La santé du Président, objet de conjectures

Rappelons que le Président gabonais a été victime d’un accident vasculaire cérébral lors de son séjour à Riyadh le 24 octobre 2018. Soigné sur place, il a été transféré le 28 novembre dernier à l’Hôpital militaire Mohammed V de Rabat pour suivre sa convalescence. Séjournant actuellement dans une résidence privée à Rabat, Ali Bongo devait regagner Libreville hier soir pour recevoir le serment de son gouvernement avant son entrée en fonction comme prévu par l’article 15 de la constitution.

L’état de santé du Président est l’objet de moult spéculations. Absent du pays depuis trois mois, il suit sa rééducation au Maroc. Durant son absence, une poignée de militaires avait tenté d’organiser un putsch qui s’est soldé par un fiasco retentissant près l’intervention des unités loyalistes et l’arrestation des instigateurs.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Afrique

Allez en Haut de la page
12 Shares
Share via