Facebook nous espionnerait depuis Instagram via la caméra frontale de l’iPhone

Facebook est poursuivi par une utilisatrice d’Instagram qui affirme que le géant des médias sociaux nous espionnerait via les caméras frontale de l’iPhone.

En juillet dernier, des utilisateurs ayant installé la version bêta d’iOS 14 sur leur iPhone ont découvert que l’application Instagram présentait un bug. En effet, lorsqu’ils consultaient leur fil Instagram, apparaissait sur leur écran le symbole vert de FaceTime, indiquant que leur caméra était allumée.

C’est un des modules de protection d’iOS 14 qui a révélé l’utilisation intempestive et non nécessaire de la caméra frontale du smartphone, sans même en prévenir l’utilisateur d’Instagram.

Pour leur défense, Facebook et Instagram ont réfuté tout accès intentionnel à la caméra des utilisateurs tout en reconnaissant avoir découvert un «bug dans la bêta d’iOS 14 qui indiquait par erreur que la caméra était en cours d’utilisation, alors que ce n’était pas le cas

Cette défense n’a pas convaincu Brittanny Conditi, une utilisatrice d’Instagram américaine, qui a déposé plainte jeudi devant le tribunal fédéral de San Francisco. Elle affirme que l’utilisation de la caméra par l’application «est intentionnelle et est effectuée dans le but de collecter des données privées, intimes, lucratives et précieuses sur ses utilisateurs, , y compris dans la vie privée de leur domicile, auxquelles elle n’aurait pas accès autrement».

Le module de protection d’iOS 14 a également permis de mettre fin à des pratiques douteuses d’autre applications. C’est le cas de TikTok qui a dû supprimer l’accès de son application au Presse-papier et qui espionnait ainsi les utilisateurs. Le réseau social professionnel LinkedIn a également été épinglé pour des pratiques similaires.

L’accusation fait suite à des allégations selon lesquelles Facebook détient illégalement plus de 100 millions de données biométriques d’utilisateurs d’Instagram. La société de médias sociaux a proposé de payer 650 millions de dollars en juillet pour régler un procès qui l’accusait de collecter des données via l’outil de marquage de photos disponible sur l’application.

En novembre 2019, les utilisateurs avaient accusé Facebook d’accéder aux caméras iPhone via l’application Facebook. Un porte-parole de Facebook avait déclaré à CNN que le bug avait été «introduit par inadvertance» et a promis de résoudre le problème.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Caixabank crée la plus grande banque d’Espagne en rachetant Bankia

Article suivant

USA: la doyenne de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg s’éteint à 87 ans

Derniers articles de Câbles

3 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap