Élections 2021 : après les partis représentés au parlement, Laftit reçoit les leaders des partis qui ne le sont pas

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit a tenu, lundi à Rabat, une réunion avec les leaders et représentants de partis politiques non représentés au Parlement, dans le cadre des préparatifs des prochaines échéances électorales de 2021. Cette rencontre survient cinq jours après celle que le ministre a tenu avec les partis ayant des sièges dans la première chambre.

Abdelouafi Laftit a tenu cette réunion au siège du ministère de l’Intérieur, en présence du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la méthodologie de concertation et de débat du ministère pour échanger avec les acteurs politiques sur les grandes questions nationales, y compris la préparation des prochaines échéances électorales prévues en 2021.

L’année prochaine sera en effet, une année électorale par excellence qui sera marquée par le renouvellement de l’ensemble des institutions représentatives nationales locales et professionnelles, qu’il s’agisse des conseils communaux, provinciaux et régionaux et des chambres professionnelles, outre l’élection des représentants des salariés puis des deux Chambres du Parlement.

Cette rencontre a été marquée par la présentation des propositions de ces partis relatives essentiellement à la révision des lois encadrant le processus électoral, le mode de scrutin et l’annulation du seuil.

Dans des déclarations à la presse à l’issue de cette réunion, des leaders partisans ont mis en exergue la nécessité d’une révision globale du code électoral, notamment en ce qui concerne le mode de scrutin, le retour au scrutin individuel et l’annulation du seuil.

Risque d’une abstention massive

Le risque d’une abstention massive est l’un des enjeux principaux des prochaines échéances électorales. Le champs politique marocain ne s’est pas encore consolidé après l’échec de la génération des populistes. D’aucun des partis représentés ou pas au parlement ne semble détenir le leadership et la crédibilité nécessaires à piloter le gouvernement surtout dans ce contexte difficile généré par la crise sanitaire.

Si les partis politiques que Laftit a rencontré ce lundi aspirent à décrocher des sièges parlementaires grâce à la révision du code électoral, les partis historiques sont bien conscient du défi qui les attends. Ces derniers avaient tous appelé en faveur du renforcement de la confiance des électeurs en ces échéances.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 - Report des activités, festivités et cérémonies de la célébration de la fête du Trône

Article suivant

Twitter évalue à environ 130 le nombre de comptes piratés

Derniers articles de Câbles

1 Share
Share via
Copy link
Powered by Social Snap