Décès du haut dirigeant palestinien Saëb Erakat infecté par le Covid. Il était soigné dans l’hôpital israélien Hadassah

Le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP et l’une des figures palestiniennes les plus connues à travers le monde, Saëb Erakat, est décédé mardi après avoir contracté le nouveau coronavirus à l’âge de 65 ans.

AFP

Atteint de fibrose pulmonaire et greffé du poumon, «Saëb Erakat est décédé il y a peu de temps à l’hôpital Hadassah» de Jérusalem, où il avait été admis le 18 octobre, a déclaré l’AFP.

L’établissement, qui l’avait admis à la demande de responsables de l’Autorité palestinienne, avait alors qualifié de «défi» le fait de soigner M. Erakat en raison de ses problèmes pulmonaires.

«Il est arrivé dans un état grave, nécessitant une assistance et de fortes doses d’oxygène», avait indiqué l’établissement à son arrivée.

Saeb Erakat, l’une des personnalités palestiniennes les plus connues à l’étranger, habitait la ville de Jéricho en Cisjordanie, territoire occupé par Israël où vivent quelque 2,8 millions de Palestiniens.

Ce proche du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait participé, en tant que négociateur en chef côté palestinien, aux pourparlers de paix avec Israël, qui sont dans l’impasse depuis des années.

Il avait critiqué la récente normalisation des relations entre Israël et des pays arabes comme les Emirats arabes unis et Bahreïn, décidée sans paix préalable entre les Palestiniens et l’Etat hébreu.

Dans une vidéo-rencontre en août dernier avec des journalistes, notamment l’AFP, il avait fustigé cette normalisation qui, disait-il, “mine la possibilité de la paix” israélo-palestinienne, et “renforce les extrémistes” chez les Israéliens et les Palestiniens, les premiers pensant ne plus avoir besoin à négocier avec les Palestiniens et les seconds ne plus avoir à attendre quoique ce soit d’Israël, affirmait-il.

En Cisjordanie occupée, plus de 50.000 cas de contamination au coronavirus — dont plus de 480 décès — ont été recensés. Dans la bande de Gaza, autre territoire palestinien contrôlé par le mouvement islamiste Hamas et sous blocus israélien, environ 8.740 cas ont été enregistrés officiellement, dont près de 40 décès, sur environ deux millions de Palestiniens.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Enfin le bout du tunnel : Les marocains bientôt vaccinés contre le coronavirus

Article suivant

Mali: décès de l’ex-président Amadou Toumani Touré, associé à la transition démocratique

Derniers articles de Israël - Palestine

6 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap