Sa Majesté le Roi a eu un long entretien téléphonique avec le Président Russe

//

Selon un communiqué du Cabinet royal repris par l’agence MAP, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec Son Excellence Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie. Cet entretien intervient un mois après la visite historique du souverain en Russie durant laquelle a été entériné par un accord de Partenariat Stratégique Approfondi entre Rabat et Moscou axé sur plusieurs volets : politique, économique, culturel, militaire, agricole et sécuritaire.

Sur le volet agricole, un ‘corridor vert’ a été mis en place entre les deux pays pour fluidifier les échanges sans trop de contraintes douanières. Sur le plan sécuritaire, un protocole d’accord a été paraphé afin de renforcer la coopération bilatérale dans la lutte conte le terrorisme et les divers trafics illicites. L’entretien téléphonique intervient aussi à quelques jours d’un important vote du Conseil de Sécurité de l’Onu sur le Sahara, Conseil dont Moscou est membre permanent.

Driss Benaissa 

Ouverture de la 3e Conférence annuelle, Business Development Maroc / Etats-Unis

///

La 3e Conférence annuelle, Business Development Maroc/Etats-Unis, se tient du 11 au 13 Avril 2016 à Rabat. Organisée par le Ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et l’économie numérique, l’ambassade des Etats unis à Rabat et  par The Moroccan American Trade and Investment Center (MATIC) dirigé par Jean Abinader, cette édition 2016 a pour objectif de promouvoir les possibilités d’investissement, de commerce et de partenariat entre les entreprises marocaines et américaines dans les domaines de l’automobile et de l’énergie.

abinader
Jean Abinader – Directeur The Moroccan American Trade and Investment Center (MATIC)

Le Forum servira de plate-forme d’échange et de partage d’information sur les diverses possibilités d’investissement au Maroc, ainsi qu’un lieu de B2B et de réseautage avec les acteurs économiques marocains, d’influencer les décideurs, les experts dans le domaine de l’automobile et de l’énergie.
Les séances plénières et tables rondes aideront les participants à mieux explorer les opportunités d’investissement et les incitations commerciales au Maroc, passerelle vers l’Afrique.


DEROULE DE LA CONFERENCE
Lundi 11 Avril: DINER NETWORKING
20h00-22:30: dîner de réseautage (lieu: “Villa des Hôtes”)
Mardi 12 Avril: CONFERENCE
08:15-à-9h00: Inscription
9:00-09:50: Séance d’ouverture (ouvert à la presse)
09h50-10h15: Pause café
10h15 -12 h 00: Panel 1 ENERGY- occasions de développer le partenariat
10:15-midi 00: Panel 2 AUTOMOTIVE: l’investissement dans un secteur en expansion au Maroc 12 heures 30-14h00: Cocktail déjeuner 02: 12 heures-16h00: Panel 3 MAROC, une plate-forme pour l’Afrique: opportunités et partenariats.

Mercredi 13 avril: VISITES SITES
Secteur automobile: visite organisée par le Ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et l’économie numérique (Tanger Automotive City, Renault, Tanger Med).
Secteur de l’énergie: visite organisée par MASEN et ONEE (Noor 1 Power Station solaire).

Manama, Paris, Ryad, Moscou, épicentres de l’influence diplomatique marocaine

/////

Le Conseil de la Coopération des pays du Golfe, réuni au complet à Manama au Bahreïn, au niveau des ministres des Affaires étrangères, a tenu une rencontre au Sommet avec le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, avant le déplacement de ce dernier en Irak. A l’ordre du jour de cette réunion, figuraient la situation en Syrie, la crise gouvernementale au Liban et le rapprochement entre Washington et Téhéran.

En marge de cette rencontre hautement stratégique, le Conseil a tenu à rappeler au Secrétaire d’Etat américain, le soutien du CCG à la marocanité du Sahara et son appui au Plan d’autonomie présenté par le Maroc concernant ses provinces du Sud.

Cet engagement politique d’une grande valeur diplomatique, intervient après la tournée du Conseiller de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Fouad Ali El Himma, dans plusieurs capitales du Golfe, dont Ryad où il a rencontré le souverain d’Arabie saoudite et Manama, qui a accueilli la rencontre CCG-Kerry, où il a été reçu par le Roi de Bahreïn. La navette de Fouad Ali El Himma, accompagné de la cheville ouvrière du département des Affaires étrangères et de la Coopération, Nacer Bourita, a donné ses fruits, surtout qu’elle a été précédée par la communication téléphonique entre Sa Majesté Mohammed VI et John Kerry, entretien axé essentiellement sur la question du Sahara.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, était, jeudi soir, l’invité à dîner, au Quai d’Orsay, de son homologue français, Jean-Marc Ayrault. En plus de la discussion des dossiers relatifs aux relations bilatérales et à la préparation de la COP22, les deux ministres ont abordé les derniers développements de la question du Sahara ainsi que le rapport que comptait présenter le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, au Conseil de sécurité de l’Onu. Les discussions entre les deux chefs de la diplomatie interviennent également au lendemain de la visite de Jean-Marc Ayrault à Alger et à la veille de celle, en Algérie, du premier ministre Francais, Manuel Valls.

Il est clair que l’ordre du jour des discussions entre Mezouar et Ayrault était très dense et comportait aussi la préparation de l’importante réunion de la mi-avril à New York, de la Conférence des Parties sur le climat, une sorte de station d’étape entre la COP21 et la COP22. La situation au Proche-Orient est tout aussi cruciale dans ces échanges, notamment avec la tournée que compte effectuer le président Français, François Hollande, au Liban, en Égypte et en Jordanie et le déplacment du Roi Salmane Ben Abdelaziz en Égypte.

De son côté, MBarka Bouaida, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a eu jeudi, des entretiens avec son homologue de la République islamique d’Iran, Amir Abdellahyane, signal politique très fort de Rabat qui, avec son engagement historique aux côtés des monarchies du Golfe, adopte une neutralité dans la crise entre Ryad et Téhéran, voire de jouer un rôle de médiation entre les deux capitales.

Par ailleurs, le Maroc, partenaire stratégique de la Russie, elle-même alliée centrale de l’Iran, a atteint un degré de maturité diplomatique tel, qu’il est non seulement capable de tenir ces rôles de réconciliations multilatérales globales, mais également de s’imposer comme un acteur majeur de la Paix dans le concert des Nations. Et la dernière visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Moscou en est la meilleure preuve.

Abdellah El Hattach 

L’Institut Mohammed VI de formation des imams et l’EMUNI en Slovénie face aux idéologies extrémistes

L’accomplissement par l’Etat de sa pleine responsabilité dans l’encadrement de la chose religieuse, dans ses différentes dimensions, immunise la société contre la pensée extrémiste génératrice du terrorisme, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Taoufiq.

Intervenant à l’ouverture d’une rencontre tenue sous le thème “Production d’un discours différent pour faire face aux idéologies extrémistes”, organisée par l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates et l’Université euro-méditerranéenne en Slovénie, M. Taoufiq a ajouté qu’outre le rôle central de formation des imams à la diffusion d’un discours religieux modéré conformément aux constantes du Royaume, l’Etat se doit de répondre aux besoins du champs religieux dans ses différentes dimensions, dont la dimension scientifique à travers une instance d’oulémas seule habilitée à émettre des fatwas, la dimension logistique à travers entre autres la construction des mosquées et l’encadrement des pèlerins, la dimension soufie et la dimension politique qui consiste en la légitimité, la réforme et la justice.

Et d’ajouter que la pensée extrémiste exploite les lacunes qui peuvent se manifester dans ce système pour imposer ses lois et influencer certains éléments de la société, faisant observer que le rôle de la religion consiste plutôt en la promotion des valeurs de modération afin d’immuniser la société du “virus de l’extrémisme”, et que l’Islam appelle à une approche pacifiste et au dialogue dans le règlement des conflits et réprouve la violence et le terrorisme.

De son côté, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de Slovénie, Karl Erjavec, actuellement en visite au Royaume, a réaffirmé l’engagement de son pays à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes dans le cadre de la coopération internationale, soulignant que les mesures classiques de sécurité sont insuffisantes et qu’il faudrait faire face aux causes profondes pour se prémunir contre la prolifération de l’extrémisme religieux et la violence parmi les jeunes des deux rives de la Méditerranée par le biais d’un enseignement de qualité, des opportunités d’emploi et la contribution active à la vie politique.

Selon le ministre slovène, la prévention contre l’extrémisme passe également par le dialogue entre les civilisations et l’entente entre les religions afin de faire face à la montée de la pensée extrémiste.

L’Université euro-méditerranéenne de Slovénie a joué un rôle important à cet égard en contribuant à la mise en place de contacts et de liens culturels et éducatifs entre les deux rives de la Méditerranée et en créant un centre d’études arabo-islamiques pour véhiculer la véritable image de l’Islam modéré en Europe, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le directeur de l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates, Abdeslam Lazaar, a fait savoir que l’Institut, qui forme des étudiants marocains, africains et français, offre aux imams une formation basée sur la connaissance des sciences humaines et religieuses, l’acquisition d’expériences et de compétences pour la diffusion du modèle d’une pratique religieuse tolérante et ouverte faisant des imams des éléments positifs pour la prolifération de la culture de la paix et de la stabilité au sein de leurs pays et faire face à la pensée extrémiste et au terrorisme.

Ont pris part à cette rencontre, organisée à l’initiative du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, plusieurs ambassadeurs et étudiants étrangers à l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates.

L’Université euro-méditerranéenne ayant son siège en Slovénie, a été fondée le 9 juin 2008 avec pour mission de contribuer à la coordination des programmes d’enseignement supérieur et à la recherche scientifique et au rapprochement entre les pays euro-méditerranéens.

Source : L’encadrement de la chose religieuse par l’Etat immunise la société contre la pensée extrémiste (Taoufiq)

Lire Communiqué EMUNI

Maroc – Iran : Pourparlers politiques

//

Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Amir Abdellahyane, est actuellement en visite au Maroc, où il aura des entretiens avec plusieurs responsables gouvernementaux. Accompagné de l’ambassadeur d’Iran à Rabat, il a été reçu, aujourd’hui, par M’Barka Bouaida, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération avec laquelle il a passé en revue les différents problèmes de la région ainsi que les dossiers d’intérêt commun. Après la signature de l’accord du nucléaire avec le groupe des 5+1, l’Iran a fait un retour en force dans le Concert des Nations, notamment sur le plan économique, car le pays est convoité par les grandes multinationales qui y voient un marché lucratif surtout après la levée de l’embargo qui a duré plus de 20 ans. Et tous les secteurs sont concernés : aérien, pharmaceutique, transports etc. Avec le Maroc, les pourparlers sont également d’ordre politique, sachant que la Russie, alliée de l’Iran, est Partenaire stratégique du royaume.

Abdellah El Hattach

« La France au Maroc » nouveau compte twitter de l’Ambassade de France au Maroc

//

L’Ambassade de France au Maroc a annoncé le 16 mars 2016, le lancement de son compte Twitter !  « La France au Maroc » (@AmbaFranceMaroc).
Animé en français et en arabe, le compte Twitter sera alimenté quotidiennement par une variété de messages tenant les « followers » informés des positions de la France, de l’activité de l’Ambassade et du réseau diplomatique français, ainsi que de l’actualité bilatérale.

La création de ce compte répond à la volonté de la France de prendre sa place dans un espace de partage d’informations devenu incontournable au Maroc.

Ce compte Twitter vient compléter le dispositif de la France au Maroc en matière de communication numérique, qui repose déjà sur le site web et la page Facebook de l’Ambassade, ainsi que sur les pages des Consulats généraux et de l’Institut français au Maroc.

Lobbying : 40 congressmen américains soutiennent le Maroc contre Ban Ki-Moon

//

La première chaîne nationale marocaine – Al Aoula- a annoncé, dans son journal principal du soir, que 40 sénateurs américains ont dénoncé les propos du Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon sur le Sahara.

L’usage du terme occupation pour qualifier le recouvrement des provinces du sud par le Maroc, constituent des faits sans précédents – Congressional Morocco Caucus

Dans un document publié lundi 4 avril 2016 à Washington, les sénateurs membres du Comité d’amitié avec le Maroc, ont fustigé la partialité de Ban Ki-Moon et son alignement sur les thèses séparatistes en violation totale des résolutions du Conseil de Sécurité de l’Onu et des statuts de l’Assemblée générale. Les sénateurs, Démocrates et Républicains, se sont également adressés à la Maison Blanche, lui demandant de soutenir le royaume du Maroc et sa proposition (Ndlr Projet de large autonomie) pour le règlement du conflit du Sahara.

La lettre a été signée par les congressmen Carlos Curbelo, Gerald E.Connolly, Bennie G.Thompson, and Joe Wilson, qui coprésident le Congressional Morocco Caucus.