Câbles - Page 159

Mohamed Hassad reçoit les insignes de la Grande Croix du Mérite

Lors de sa visite à la Direction Générale de la Garde Civile, le ministre de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad a reçu les insignes de la Grande Croix du Mérite, la plus haute décoration espagnole de l’Ordre de Mérite Civil. L’attribution de cette décoration est approuvée par le Conseil des ministres et fait l’objet d’un décret signé par le Roi d’Espagne.

Le Maroc et l’Espagne renforcent leur coopération dans la lutte contre le terrorisme

Dans un communiqué conjoint publié à la suite de la visite à Madrid de Messieurs Mohamed Hassad Ministre de l’Intérieur et Abdellatif Hammouchi Directeur Général de la Direction Générale de la Sureté Nationale et de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire, les Royaumes du Maroc et d’Espagne ont décidé de renforcer leur coopération dans la lutte contre le terrorisme.

Les deux parties se sont félicitées de l’excellence et de l’exemplarité de la coopération entre les services de sécurité des 2 pays.

La réunion s’est déroulée en présence de Monsieur Hamid CHABAR, Wali directeur de la Coopération internationale au ministère de l’Intérieur, ainsi que des directeurs généreaux de la Police et de la Garde civile espagnoles.

Communiqué du ministère de l’intérieur espagnol

Plus qu’un simple ”malentendu”, les propos du SG de l’ONU ne sont ”ni justifiables ni effaçables”

/

Rabat – Les propos et les actes inadmissibles du Secrétaire Général de l’ONU lors de sa récente tournée régionale ne peuvent être réduits à un simple ”malentendu”, mais ce sont des actes d’une gravité sans précédent, qui ne sont ”ni justifiables, ni effaçables”, a affirmé mardi le Ministère des Affaires étrangères et de la coopération (MAEC), réitérant toutefois la disposition du Maroc à s’engager dans un dialogue responsable, global et constructif au sujet de la crise provoquée par les propos du SG de l’Onu.

Sollicité par différents organes de presse sur les derniers développements de la crise entre le Maroc et le Secrétariat Général de l’ONU, le Porte-parole du MAEC a tenu à souligner que ”contrairement à ce qu’avance le porte-parole du Secrétaire Général, la situation provoquée par les propos et les actes inadmissibles du Secrétaire Général, ne peut se réduire à un simple ‘malentendu’. Il s’agit, en réalité, d’actes d’une gravité sans précédent, qui ne sont ni justifiables ni effaçables”

Avec MAP