Union Africaine - Page 3

Vers une Afrique unie : la première étape pour un marché commun

/

Dans l’indifférence patente de l’opinion publique occidentale, le continent africain a placé un jalon fondamental dans son histoire contemporaine. 44 des 55 Etats membres de l’Union africaine ont signé un protocole d’accord sur l’établissement d’un marché unique africain exempt de barrières tarifaires.

L’initiative vise à éliminer les droits sur 90% des biens échangés entre les États africains, en vue de de passer de 6% actuellement à zéro à terme. L’accord a été scellé lors d’un sommet extraordinaire tenu à Kigali, la capitale du Rwanda.

Comme l’a souligné Lorenzo Simoncelli, correspondant du quotidien italien La Stampa, basé dans la ville portuaire sud africaine le Cap, l’accord représente «une tentative pour revitaliser un marché intra-africain qui n’a jamais pu décoller en raison de tarifs trop élevés, l’insuffisance des infrastructures et de la bureaucratie excessive aux frontières nationales. » Lire ici

URGENT – 44 pays Africains scellent l’Accord de libre-échange continental

/

Selon le président de la Commission Africaine, Moussa Faki Mahamat, 44 pays sur 55 ont signé l’Accord de libre échange continental connu sous l’acronyme #AfCFTA. D’autre part, la Déclaration de Kigali a été paraphée par 43 pays. En revanche, seuls 27 Etats ont approuvé le protocole d’accord sur la libre circulation des personnes, le droit de résidence et le droit d’établissement.

Moussa Faki Mahamat estime qu’il s’agit, là, d’un pas fondamental «scellant l’intégration économique dans le continent.» Lire ici

Saâd Eddine El Otmani conduit la délégation marocaine à Kigali

//

Contrairement à ce qui a été annoncé antérieurement, on apprend de sources bien informées que c’est le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Otmani, qui représentera le Roi Mohammed VI au sommet extraordinaire sur la zone de libre-échange africaine qui s’ouvre mercredi 21 mars à Kigali, la capitale du Rwanda, en lieu et place de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, initialement annoncé pour cette mission.

Saâd Eddine El Othmani, qui a interrompu son voyage à Brasilia, doit arriver dans la nuit de mardi à mercredi à Kigali en provenance du Brésil où il a conduit une délégation de haut niveau pour prendre part au VIIIe Forum mondial de l’eau qui se poursuit à Brasilia jusqu’au 23 mars courant.

La délégation marocaine comprend dans ses rangs, notamment, le ministre délégué aux Affaires africaines, Mohcine Jazouli, l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UA, Nezha Alaoui M’hammedi et l’ambassadeur-directeur général de l’AMCI, Mohamed Methqal.

Nasser Bourita représentera le roi Mohammed VI au sommet extraordinaire sur la zone de libre-échange africaine

/

Le Maroc prendra part, le mercredi 21 mars, à Kigali, au Rwanda, à la réunion du Sommet extraordinaire de l’Union Africaine dédiée à la mise en place d’une Zone de libre échange continentale africaine. Le roi Mohammed VI y sera représenté par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, apprend-on de source bien informée.

Le Xe sommet au niveau des Chefs d’Etat et de gouvernement sera consacré à la signature d’un accord qui lancera la Zone de libre-échange continentale africaine. La libéralisation progressive du commerce de l’Afrique dans les années à venir offrira de nouvelles opportunités aux entreprises africaines de rivaliser et de coopérer au-delà des frontières et d’établir une portée continentale.

Lundi, le ministre délégué chargé de la Coopération africaine, Mohcine Jazouli, dirigeait la délégation marocaine qui participait à la réunion du Conseil exécutif de l’Union Africaine qui se tient en préparation du Sommet sur la mise en place d’une Zone de libre échange continentale africaine.

Mohcine Jazouli en éclaireur à Kigali pour préparer le sommet extraordinaire sur la zone de libre-échange africaine

/

Le Maroc a pris part, lundi à Kigali, capitale du Rwanda, à la réunion du Conseil exécutif du Sommet extraordinaire de l’Union Africaine dédiée à la Zone de libre échange continentale africaine. Le royaume était représenté par le ministre délégué chargé de la Coopération africaine, Mohcine Jazouli. Cette rencontre se tient en préparation au Xe sommet au niveau des Chefs d’Etat et de gouvernement prévu le 21 mars qui sera consacré à la signature d’un accord qui lancera la Zone de libre-échange continentale africaine. La libéralisation progressive du commerce de l’Afrique dans les années à venir offrira de nouvelles opportunités aux entreprises africaines de rivaliser et de coopérer au-delà des frontières et d’établir une portée continentale. Seule voix dissonante, le Nigeria qui a décidé de suspendre sa participation à l’accord de libre-échange.

Les dirigeants des 55 pays d’Afrique qui se réuniront mercredi à Kigali, au Rwanda, feront du continent la plus grande zone de libre-échange créée depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce. Lire ici