L’Arabie saoudite lance un méga-fonds de 2000 milliards de dollars (2 trillions $) pour l’après-pétrole

///

Le fonds permettrait l’acquisition des quatre plus grandes entreprises du monde

La première étape consisterait en la vente des parts d’Aramco d’ici 2018, selon le vice prince héritier du Royaume d’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane Ben Abdelaziz

L’Arabie saoudite se prépare à l’après pétrole par la création d’un fonds souverain regroupant ses meilleurs actifs, et sera considéré comme le plus grand au monde.

Selon le prince Mohammed Ben Salmane Ben Abdelaziz, ce fonds contrôlera plus de 2000 milliards de dollars et permettra au royaume de faire face à la pénurie de pétrole qui se profile dans les années à venir.

La stratégie avancée par le vice prince héritier, consiste en la cession par le royaume d’une partie de ses parts dans ARAMCO et la transformation de ce géant du pétrole en un conglomérat industriel. La première offre publique sera lancée probablement l’année prochaine, au plus tard en 2018, et portera sur  la cession d’environ 5 pour cent de la holding.

La cession des parts d’ARAMCO en faveur d’un fonds public d’investissement, permettrait techniquement de rendre les investissements comme la source majeure des revenus du gouvernement saoudien en lieu et place des revenus pétroliers. Dans 20 ans, cela rendra l’économie saoudienne indépendante des aléas du pétrole.

80 ans après la découverte du premier puits de pétrole au royaume, le vice prince héritier ambitionne de transformer ARAMCO -le plus grand exportateur de pétrole au monde- en un conglomérat diversifié, et l’économie de son pays en une économie multisectorielle. La stratégie mise en place est bien ficelée, et la rapidité avec laquelle s’opérera ce changement ambitieux pourrait choquer la société conservatrice saoudienne.

Avec 2 trillions $, le megafonds pourrait racheter les 4 plus grandes entreprises publiques aux Etats Unies !
Avec 2 trillions $, le megafonds pourrait racheter les 4 plus grandes entreprises publiques aux Etats Unies !

La cession d’ARAMCO et le fonds qui en découlera, joueront un rôle primordial dans l’économie saoudienne à travers des investissements majeurs au royaume et à l’international.

Le fonds a pour ambition d’augmenter la part des investissements étrangers à 50% d’ici 2020 au lieu de moins de 5% actuellement.

revenus non-pétroliers
Evolution des revenus non-pétroliers de l’Arabie Saoudite à l’horizon 2020

Abdellah El Hattach avec Bloomberg

Communiqué du ministère de l’Agriculture – Mieux adresser le marché russe

/

Faisant suite à la visite du Souverain à la Fédération de Russie, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime rencontre les exportateurs de fruits et légumes marocains

Le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, M. Aziz Akhannouch, a rencontré, jeudi 31 mars à Rabat, un grand nombre d’opérateurs, de représentants d’associations d’exportateurs et de présidents d’interprofessions de fruits et légumes marocains.

Le point essentiel à l’ordre du jour a concerné la volonté du secteur agricole de mieux adresser le marché russe qui présente de grandes opportunités pour les opérateurs marocains. Cette réunion fait suite à la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste à la Fédération de Russie. Une visite pendant laquelle la partie russe a exprimé sa grande volonté de voir se développer les échanges agricoles entre les deux pays.

Plusieurs points ont été évoqués lors de cette rencontre notamment les bonnes perspectives de la campagne d’exportation agrumicole prochaine. Les opérateurs ont également exposé plusieurs pistes visant à améliorer la pénétration des produits marocains sur le marché russe comme ceux des agrumes, la tomate, les fruits rouges et autres fruits et légumes.

Pour rappel, les échanges agricoles entre les deux pays ont connu une nette amélioration, entre autres, grâce à l’ouverture de la ligne maritime directe AgadirSaint Petersburg. En outre, après la baisse qu’ont subi les exportations d’agrumes lors de la campagne 2014-2015, les volumes exportés connaissent, au titre de la campagne actuelle, un vrai redécollage avec une embellie de 24% sur les agrumes et de 59% sur les primeurs.

Les importantes avancées en termes de coopération sanitaire entre le Maroc et la Fédération de Russie, notamment à travers les nouvelles conventions signées lors de la visite du Souverain, contribueront également à améliorer l’accès des produits marocains sur le marché russe.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com