Algérie : Le général Abdelmalek Guenaizia inhumé aujourd’hui

La dépouille du général-major Abdelmalek Guenaizia, ancien numéro 2 de la Défense nationale en Algérie, a été inhumé aujourd’hui au cimetière de Sidi-Yahia, dans la capitale Alger. L’ancien chef d’Etat-major et ex-ministre délégué auprès du ministre de la Défense, qui n’est autre que le président Abdelaziz Bouteflika, est mort le 4 février 2019 à Genève. Il avait 82 ans. Son corps avait été rapatrié mardi en Algérie où il a été accueilli par le premier ministre Ahmed Ouyahia, le vice-ministre de la Défense le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah et le président du Sénat Abdelkader Bensalah.


Le général-major Abdelmalek Guenaizia, qui avait été promu au grade de général en 1984, est nommé, dans la foulée, commandant des forces aériennes puis adjoint au chef d’état-major de l’Armée algérienne. Il est désigné en 1990 chef d’état-major puis promu, l’année suivante, au grade de général-major.

Cet ancien officier de l’Armée de libération nationale, bras armé du FLN durant la Guerre d’Algérie -1954/1962-, a effectué plusieurs cycles de formation en France et dans l’ex-URSS. Il a aussi participé à la guerre israélo-arabe de 1973.

En 1993, et pas très en odeur de sainteté avec les puissants officiers supérieurs de l’époque, le général Smaïn Lamari, le général Mohamed Médiene dit Toufik, directeur du DRS, le général Mohamed Bouzit dit Yacef, patron de la Direction de la Documentation et de la Sécurité Extérieure –DDSE-, ou le général M’henna Djebbar, responsable de la direction centrale de la sécurité de l’armée –DCSA-, et au paroxysme de la décennie noire qu’a vécue l’Algérie, le général Abdelmalek Guenaizia est «exfiltré» de l’armée et nommé ambassadeur en Suisse où il demeurera en poste sept longues années.

A son retour de Berne, et après une traversée du désert de 5 ans, il est rappelé en 2005 par Abdelaziz Bouteflika pour occuper, sous son autorité, les fonctions de ministre délégué à la Défense. Il y restera 8 ans. Il prendra sa retraite définitive en 2013.

A ses obsèques, de nombreuses hautes personnalités algériennes ont fait le déplacement au cimetière de Sidi Yahia pour lui rendre un dernier hommage, parmi lesquelles, principalement, le premier ministre Ahmed Ouyahia, le président du Sénat, Abdelkader Bensalah, les ministres de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, de la Justice, Tayeb Louh et de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, ainsi que l’ancien premier ministre Abdelmalek Sellal, le général Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense, et le directeur général de la sûreté nationale, le colonel Mustapha Lahbiri.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de MENA

Allez en Haut de la page
7 Shares
Share via