Alexandre Benalla : l’ancien garde du corps d’Emmanuel Macron condamné à trois ans de prison dont un ferme

Start

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné vendredi Alexandre Benalla à trois ans de prison dont un ferme. Cette partie ferme de la peine sera purgée en détention à domicile, sous bracelet électronique. L’ancien garde du corps de Macron avait été identifié par le journal «Le Monde» le 18 juillet 2018 sur une vidéo où il apparaissait, avec un casque des forces de l’ordre, en train de brutaliser une femme et un homme.

Avec AFP

Il était au cœur d’une tempête politique majeure du quinquennat d’Emmanuel Macron : Alexandre Benalla, l’ex-chargé de mission et ex-garde du corps du président français, notamment poursuivi pour des violences le 1er mai 2018, a été condamné à trois ans de prison, dont un ferme, par le tribunal de Paris ce vendredi après-midi. 

Le ministère public avait soutenu à l’audience qu’Alexandre Benalla et l’ex-employé d’En Marche !, l’ancien gendarme réserviste de 48 ans Vincent Crase, avaient « agi avec des policiers, comme des policiers et parfois à la place des policiers », alors que leur intervention n’était « pas nécessaire ». Les magistrats ont estimé qu’ils avaient commis des « violences illégitimes » sur, au total, quatre personnes dans le Quartier latin.

Dans ce dossier à tiroirs, Alexandre Benalla était en outre mis en cause pour avoir porté un pistolet sans autorisation en 2017 à Poitiers, ainsi que pour avoir utilisé, après son licenciement, deux passeports diplomatiques lors de onze voyages et réalisé un faux document afin d’obtenir un passeport de service.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.