AL MADA Group retire sa plainte Judiciaire contre Maroc Telecom

Suite à la décision de condamnation de Maroc Telecom par l’ANRT à une amende de 3,3 MMDH pour «abus de position dominante», le fonds d’investissement panafricain, Al Mada, a proposé au Conseil d’administration de sa filiale, Wana Corporate, d’abandonner l’action en justice engagée en 2018 à l’encontre de l’opérateur dirigé par Abdeslam Ahizoune. Une proposition adoptée à l’unanimité.

Après des années de guerre silencieuse qui a fini par éclater au grand jour en 2018, Al Mada Group vient d’enterrer la hache de guerre avec Maroc Telecom.

L’indétrônable Abdeslam Ahizoune a réussi à faire fi de toutes les requêtes et les plaintes du marché aussi bien de Wana que d’Orange sur ses pratiques anti-concurrentielles principalement sur le filaire. Des pratiques qui ont fini par freiner nettement le développement de l’ADSL et du haut débit .

Le point d’orgue de la dégradation des relations avec Maroc Telecom sera en 2018. En effet, deux ans après une première mise en demeure contre IAM, Nadia Fassi Fihri, présidente de Wana Corporate, a surpris le marché par une offensive médiatique et judiciaire sans précédent. Pour la première fois un haut responsable du Groupe Al Mada accusait officiellement Maroc Telecom pour abus de position dominante. La dame de fer d’INWI avait incriminé l’opérateur historique «d’empêcher le Maroc d’entrer dans le progrès». La filiale du Groupe Al MADA avait évalué et réclamé par voie de justice son manque à gagner à 5,5 milliards de dirhams.

Il fallait attendre début février 2020 pour que l’ANRT arrive enfin à imposer sa décision sur le puissant Ahizoune en condamnant officiellement Maroc Telecom pour position dominante, tout en lui infligeant une amende record de 3,3 MMDH. Une décision qui a coïncidé avec le réchauffement des relations entre le Maroc et les Emirats arabes unis, actionnaires majoritaires de l’opérateur historique national.

LIRE AUSSI  Témoignages poignants des rescapés du coronavirus : Désarroi, solitude, colère, stigmatisation, douleurs et peur de la mort

Trois semaines après ce séisme qui a secoué le marché des télécoms, on apprend dans un communiqué publié aujourd’hui par Wana Corporate, que sur demande de son actionnaire majoritaire, AL MADA, un conseil d’administration a été tenu ce jeudi après-midi. Une réunion durant laquelle le Conseil annonce avoir pris acte de la décision de condamnation de Maroc Telecom par l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications relative aux «pratiques anticoncurrentielles sur le marché du fixe».

Le Conseil d’administration de Wana Corporate a exprimé, dans le même communiqué, sa confiance quant à l’impact positif qu’auront les mesures et injonctions prises par l’ANRT sur le rétablissement d’une concurrence saine sur le marché des télécommunications. Une concurrence, poursuit le communiqué, qui s’inscrit dans l’intérêt des consommateurs et des entreprises et dans le strict respect de la loi et réglementation applicable.

C’est dans ce cadre et dans la perspective de consolidation et de développement du secteur des télécommunications, le Conseil d’Administration de Wana annonce, à l’issue de son Conseil, sa décision de prendre en compte la proposition des administrateurs Al Mada et d’abandonner l’action engagée en 2018 à l’encontre de Maroc Telecom devant le Tribunal de Commerce de Rabat.

LIRE AUSSI  Le chinois Alibaba offre 1000 respirateurs à l'Etat de New York qui enregistre son pire bilan sur 24 heures

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Allez en Haut de la page
32 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap