Afrique : Il faut tester beaucoup plus largement pour mieux lutter contre le Coronavirus

L’Afrique, qui abrite 17% de la population mondiale, ne représente actuellement que 1,5% des cas confirmés de COVID-19 dans le monde et 0,1% des décès, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les faibles chiffres rapportés jusqu’à présent peuvent refléter en partie un faible niveau de tests.

Le 1er cas confirmé de coronavirus en Afrique a été enregistré en Egypte le 14 février dernier. Certains craignaient que, à mesure que les flambées épidémiques ne se propagent à travers le monde, le virus ne submerge rapidement les fragiles systèmes de santé du continent.

L’Union Africaine, à travers son Centre de contrôle et prévention des maladies (Africa CDC) estime que seulement 1,8 million d’Africains ont été testés pour le virus, soit un peu plus de 0,1% de la population contre un taux de test moyen de 2,3% pour les pays de l’OCDE, rapporte The Economist.

Selon les études du CDC, les taux d’infection devraient rester relativement faibles dans le continent, même si les tests devenaient plus prolifiques. La raison invoquée est que les Africains ont d’une part tendance à voyager moins en raison des réseaux de transport désuets, ce qui rend plus difficile la propagation du virus. Et qu’ils sont d’autres part extrêmement jeune, ce qui les rend moins vulnérables.

Toutefois le confinement stricte dans les villes surpeuplées où la distanciation sociale est impossible rend très difficile la vie d’un grand nombre de travailleurs du secteur informel.

Il est donc vital pour les pays africains de tester beaucoup plus largement et au-delà des cas identifiés. Cela permettra de détecter plus de cas, et notamment des asymptomatiques qui échappaient à la surveillance auparavant.

De meilleurs tests, combinés à des initiatives comme Safe Hands Kenya, qui fournit des solutions d’assainissement dans les zones urbaines pauvres du Kenya, sont à même de permettre aux populations africaines les plus vulnérable de reprendre le chemin du travail.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Tempête politique en Espagne à cause d'une enquête judiciaire sur le coronavirus

Article suivant

Fitch dégrade la note d'Ecobank

Derniers articles de Afrique

2 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap