UPDATE – Le général Abdeslam Tamidi, chef du 5ème Bureau de l’Etat-Major des Forces armées royales, en mission auprès de la de la Minusca et de la Monusco

Comme nous le relations dans un précédent article, une délégation militaire de haut rang conduite par le général de Corps d’Armée Abdelfattah Louarak, Inspecteur Général des Forces armées royales, a effectué une visite de cinq jours (du 6 au 10 août) aux contingents des FAR déployés en République centrafricaine et en République Démocratique du Congo, respectivement dans le cadre de la Minusca et de la Monusco.

This slideshow requires JavaScript.

La délégation militaire marocaine, composée également du général de Division Belkhir El Farouk, Commandant la Zone-Sud et d’officiers supérieurs des FAR, a vu la participation exceptionnelle du général de Brigade Abdeslam Tamidi, Chef du 5e Bureau de l’Etat-Major général des FAR, un soldat de l’ombre d’une rare compétence, peu connu du grand public et très discret en raison de la sensibilité de ses fonctions et des dossiers qu’il gère.

Pour précision, il ne s’agit pas du général Tamidi ancien patron du 4ème Bureau sous Hassan II.

Rappelons que le 5ème Bureau est un service secret militaire chargé du renseignement au sein de l’armée marocaine, de la surveillance des courants qui la traversent, et veille aussi à toute intrusion étrangère au sein des Forces Armées Royales.

A sa création en 1956 en même temps que la création des FAR, il est scindé en deux 20 ans plus tard (1976) pour devenir autonome du 2ème Bureau, autre important service de renseignement des FAR.

Le Général Belkhir El Farouk à l’occasion de la cérémonie d’investiture du nouveau Commandant de la Zone Sud

 

LE1

1 Comment

  1. Vous avez bien fait de preciser et de souligner l’énorme difference entre les deux Officiers Sup: Abdeslam Tamidi (le chef actuel du 5e bureau) et Mohamed Tamdi (l’ex chef du 4eme bureau)
    Le premier, gérant le 5e bureau est un seigneur et il est d’une compétence distinguée, et le second, ex chef du 4e bureau, est un escroc grand calibre, chef d’une mafia. C’est le moins qu’on puisse dire sur les deux hommes. Remarque, le deuxième n’est même pas un homme! Un homme ne vole pas les biens de sa patrie pour s’enrichir…

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Latest from Afrique

Go to Top
%d bloggers like this: