Sécurité alimentaire : #PBM salue l’engagement du Maroc auprès du Nigéria

Environ 50 000 emplois ont été créés au Nigeria suite à la signature d’un mémorandum d’accord sur l’approvisionnement de phosphate entre le gouvernement nigérian et le gouvernement marocain. L’annonce a été faite par le Président Nigérian Muhammadu Buhari sur sa page Facebook.

«J’ai approuvé le lancement de l’Initiative présidentielle d’engrais (PFI) en décembre 2016, à la suite de la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Maroc et de la signature de plusieurs accords marquants entre nos deux pays – l’un portant sur la revitalisation de l’industrie nationale des engrais au Nigeria. Trois mois plus tard, je suis heureux de constater que l’initiative en cours [permet] de relancer les usines comateuses, de créer des milliers d’emplois, d’économiser les rares ressources que nous aurions dépensées pour les subventions et de mettre des sourires sur les visages des agriculteurs à travers le pays» a publié non sans fierté le chef de l’Etat nigérian dans sa page Facebook officielle.

Par ailleurs, le directeur général de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), Dr. Maikanti Kacalla Baru a révélé, hier, que le MoU entre les deux pays concernait la fourniture de phosphate dans l’objectif de rajeunir l’agriculture, en rendant l’engrais disponible et abordable, tout en confirmant que l’accord a commencé à donner des résultats positifs pour le Nigeria.

«Les Marocains (ndlr: Mostafa Terrab PDG du Groupe OCP et ses équipes pilotent l’ensemble de ce programme) ont déjà fourni un chargement de phosphate qui a été livré à diverses usines de mélange d’engrais composé à travers le pays. Déjà, onze usines ont entamé leur production suite à cet approvisionnement », a précisé le patron de la NNPC.

Maikanti Kacalla Baru a également confirmé le chiffre sur les emplois créés annoncé par le Président : «Je suis heureux de vous informer que cette évolution s’est traduite par la création d’environ 50 000 emplois et a permis la production d’environ 1,3 million de tonnes d’engrais dans le pays».

En plus de cet approvisionnement que le Maroc s’était engagé à livrer, le Royaume aurait également accordé au Nigeria une période de 90 jours de délai de paiement tout en planifiant davantage de cargaisons qui s’adapteront aux différentes usines de mélange d’engrais composé dans le pays.

Selon le programme NEPAD (Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique), ce partenariat a été un grand accélérateur pour le secteur agricole nigérian et pour son économie en général. Ce partenariat stratégique devrait stimuler davantage les relations bilatérales entre les deux pays, conformément à l’objectif du NEPAD de défendre les partenariats économiques régionaux et l’intégration régionale.

Créé par l’Union africaine en 2001, le NEPAD est chargé de défendre l’éradication de la pauvreté, la croissance et le développement durables, l’intégration régionale de l’Afrique et l’autonomisation des femmes.

Jeudi soir, le Président Muhammadu Buhari recevait un émissaire spécial du Roi Mohammed VI en la personne de Nasser Bourita, qui a remis au chef de l’Etat nigérian un message écrit du souverain.

 

Abdellah EL HATTACH

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Afrique

Allez en Haut de la page