RIF : Washington met en garde ses ressortissants au Maroc

Le Département d’Etat américain a publié une mise en garde destinée à ses ressortissants au Maroc les incitant à prendre les mesures de sécurité nécessaires en vue de la manifestation prévue jeudi 18 mai à Al Hoceima.
Dans une alerte câblée par le Bureau of Diplomatic Security relevant du State Department, les autorités américaines expliquent à leurs concitoyens qu’en plus de la manifestation d’Al Hoceima, est prévu également un sit-in devant le Parlement à Rabat, ce jeudi aussi, à 19h, en solidarité avec le mouvement d’Al Hoceima.

Dans sa note, Washington tient à expliquer que ces manifestations ne sont en aucun cas adressées contre la politique US ou les intérêts américains au Maroc, et qu’il s’agit de mouvements liés à des problèmes sociaux dans le Rif.

Le communiqué appelle les américains, pour ceux notamment qui se trouveraient dans le périmètre des manifestations, d’éviter les rassemblements publics à Al Hoceima ou à Rabat ce jeudi. «Il est toujours prudent d’éviter les grandes foules et les rassemblements de nature politique » dit substantiellement le texte rendu public hier soir. « Si vous êtes dans le périmètre d’une manifestation, vous devez faire preuve de prudence, maintenir un profil bas et rester vigilant à environnement, car les manifestations pacifiques peuvent facilement dégénérer » conclut le communiqué.

Par ailleurs, et sur instructions du roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces armées royales, le Général de Division Abdelfattah Louarak, Inspecteur général des FAR, a reçu, jeudi au siège de l’Etat-Major des FAR à Rabat, le Général d’Armée Thomas D. Waldhauser, Commandant du Commandement américain pour l’Afrique “AFRICOM”, qui effectue une visite au Royaume du 17 au 19 mai à la tête d’une délégation militaire.

Le même jour, et toujours en en exécution des instructions royales, le ministre chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdeltif Loudyi, a reçu Sorin Ducaru, Secrétaire général adjoint de l’OTAN, chargé des risques sécuritaires émergents.

Cet ancien ambassadeur roumain auprès de l’Otan, de Washington et des Nations unies, apporte son soutien au Conseil de l’Atlantique Nord et conseille le secrétaire général pour tout ce qui concerne l’évolution des défis de sécurité émergents, leurs incidences potentielles sur la sécurité de l’Alliance et l’élaboration des politiques et des plans d’action voulus.
Sorin Ducaru dirige également la Division Défis de sécurité émergents du Secrétariat international de l’OTAN et il assure la coordination du programme OTAN pour la science au service de la paix et de la sécurité.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Afrique

Allez en Haut de la page