Rien ne va plus à la SNRT : Ambiance délétère, altercations et invectives, top management hypertrophié

Décidément la qualité de la production audiovisuelle des chaînes de la SNRT n’est que le reflet du tropisme et l’inertie du management de la maison de Dar Brihi.

Au fil des années, la SNRT s’est retrouvée avec une armée de cadres seniors pour lesquelles le management n’a pu trouver un autre moyen pour la gestion de leur carrière que de les nommer tous directeurs sans pour autant veiller à les exploiter à bon escient.

1 président, 1 DG, 28 directeurs et un enterrement de la chaîne

C’est un secret de polichinelle, la SNRT tourne au ralenti depuis plusieurs années, mais les choses se seraient détériorées ces dernières semaines. En effet, selon nos confrères de Goud.ma, la SNRT vivrait une ambiance vraiment délétère. La plupart des directeurs centraux se contenteraient de gérer le quotidien et d’expédier les affaires courantes et aucune vision n’est déployée qui permette à des compétences ou à des talents d’éclore.

Pour en avoir le cœur net (il n’est jamais trop tard pour bien faire !), Fayçal Laaraichi, le PDG de la boîte depuis 15 ans, a chargé Zakaria Hachlaf, directeur des Ressources humaines, de procéder à un audit et apporter des propositions de sortie de crise pour éviter une implosion à Dar Brihi.

Ce dernier, fort de la confiance de son “patron” Laaraichi, a commencé sa mission dans les bureaux du puissant Alami El Khallouqi, directeur central de la programmation et de la production.

Ce choix n’était pas anodin. La direction de la programmation et de la production tourne en fait en rond depuis des années et ne produit plus rien en interne, car tout est externalisé. Khallouqi, qui n’a pas admis cette “irruption” du DRH dans ses bureaux, s’est violemment emporté contre lui et un échange verbal houleux s’en est suivi entre les deux hommes avec insultes, menaces et invectives entre deux hauts responsables du paysage audiovisuel national censé représenter le service public dans son sens le plus noble. Il s’en est fallu de peu pour qu’ils en viennent aux mains!

Cet incident rapporté par Goud.ma confirme l’atonie que transpirent les programmes de la SNRT et l’ambiance funeste au sein de l’organisme public qui se détériore de jour en jour.
La SNRT a besoin d’un nouveau souffle, un bon coup de rajeunissement et une refonte globale, et ce n’est pas un audit interne ni le plan d’action de son directeur général, Mohamed Ayad, ni de ses 28 autres directeurs du mastodonte qui y peuvent quoi que ce soit.

Pour le plaisir nous partageons avec les lecteurs de www.le1.ma la liste de l’armée mexicaine des directeurs de la SNRT ainsi que leurs salaires, telle qu’elle a été publiée par Goud.ma:

Nom Fonction Salaire net mensuel
Fayçal Laaraichi Président 95 000 DH
Mohamed Ayad Directeur général 70 000 DH
Alami El Khallouqi Directeur central de la programmation et de la production 57 000 DH
Fatima Baroudi Directeur de l’Information 42 000 DH
Yassine Idrissi Directeur adjoint 35 000 DH
Mohamed Daoudi Directeur des activités royales 42 000 DH
Mohamed Bidari Directeur adjoint 35 000 DH
Mohamed Oubaha Directeur des émissions d’information 42 000 DH
Omar Rami Directeur de la retransmission 42 000 DH
Rachid Houmane Directeur technique 42 000 DH
Idriss Idrissi Directeur de la production interne Al Aoula 42 000 DH
Ali Khalla Directeur de la production et de la programmation à la radio nationale 42 000 DH
Abdellatif Moubria Directeur de l’Information à la radio nationale 42 000 DH
Hassan Mahami Directeur technique à la radio nationale avec 2 directeurs adjoints 42 000 DH
Mohamed baqrahi Directeurs des unités mobiles 42 000 DH
Nasr Eddine Directeur des systèmes d’information 42 000 DH
Karim Sbai Directeur de la Communication 42 000 DH
Beyssane Khairate Directrice Marketing 42 000 DH
Mohamed Abdennour Directeur des relations extérieures 42 000 DH
Zakaria hachlaf DRH DRH 42 000 DH
Mohamed Haddouri Directeur central du siege de la SNRT 57 000 DH
Tarek Baali Directeur Financier 42 000 DH
Bachir Alami Directeur des Marchés 42 000 DH
Abdessamad Benachrif Directeur de Al Maghribia 42 000 DH
Maria Latifi Direcrtrice d’Arrabiaa 42 000 DH
Hassan Boutabsil Directeur Arryadia 42 000 DH
Mohamed Mamad Directeur central Al Amazyghia 57 000 DH
Abdelilah Lahlimi Directeur de la chaîne et de la radio Mohammed VI du Saint Coran 42 000 DH
Mohamed Laghdaf Directeur Télé Laayoune 42 000 DH
Ahmed Lichioui Directeur de la retransmission numérique 42 000 DH
Ahmed Khalfi Directeur adjoint 35 000 DH
Mohamed Saber Directeur adjoint 35 000 DH

 

 

Alami Benarafa

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Confidentiel

Allez en Haut de la page