Pronunciamiento en Arabie Saoudite : arrestation de dizaines de princes et de ministres

Des dizaines de princes et de ministres saoudiens ont été arrêtés ce soir en Arabie saoudite pour des «affaires de corruption ». Cette opération mani pulite de grande ampleur intervient juste après la décision du Roi Salmane Ben Abdelaziz d’instaurer un Comité de lutte contre la corruption, mis en place samedi soir par décret royal et présidé par le puissant prince héritier Mohammed Ben Salmane.

Le Comité, qui compte notamment dans ses rangs le procureur général saoudien et le chef de la Sécurité de l’Etat, aura toute la latitude pour poursuivre toute personnalité, quel que soit son rang, prince, ministre ou général, formera une Force Task aux côtés du prince héritier en vue d’éradiquer la corruption dans le pays.

Parmi les personnalités de marque arrêtées ce soir, on compte l’ancien directeur de Saudi Airlines, accusé de corruption et de détournement de fonds, le président de la Saudi Telecom Company, accusé de corruption, établissement de contrats sur ses propres entreprises et détournement de fonds, l’ancien chef du protocole royal poursuivi abus de pouvoir, l’ancien ministre des Finances, accusé de corruption, l’ancien gouverneur de l’autorité d’investissement poursuivi pour corruption et faux et usage de faux, l’ancien Emir de Riyad, le ministre de l’Economie et du Plan, l’ancien chef de la Cour royale, sur des accusations de corruption et de corruption passive, le prince Meteb Ben Abdallah Ben Abdelaziz, patron de la Garde nationale, ainsi que plusieurs autres émirs, princes, ministres, généraux et hauts fonctionnaires.

Le magnat et prince milliardaire Al-Walid ben Talal ben Abdelaziz Al Saoud fait également partie des membres de la famille royale saoudienne arrêtés ce soir sur ordre du prince héritier saoudien MBS.

Ce putsch à l’intérieur des arcanes du pouvoir saoudien intervient le jour même de la «démission» du premier ministre libanais Saad Hariri, proche de la famille royale saoudienne et qui réside entre Ryad et Beyrouth.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Allez en Haut de la page