Marketplace de Facebook, le « Avito Killer » bientôt déployé au Maroc

C’est une bien mauvaise nouvelle du marché des petites annonces au Maroc, Facebook lancera dans les prochaines semaines, dans 3 pays de la région Mena que sont l’Egypte, l’Algérie et le Maroc, sa plateforme gratuite de petites annonces, Marketplace, accessible aux utilisateurs du réseau social.

Disponible en langue arabe, Marketplace permettra aux personnes âgées de dix-huit ans et plus, des trois pays de la région Mena, de consulter des offres d’objets (meubles, électroniques, vêtements…) ou de mettre en ligne des petites annonces de manière simple et intuitive. Lorsqu’une personne repère une annonce qui l’intéresse, le contact se fait avec le vendeur via Messenger. La remise de l’objet se fait en mains propres car Facebook ne prend en charge ni la livraison, ni le paiement, et ne prélève pas de commission sur la transaction.

1 utilisateur de Facebook sur 4 utilise Marketplace

Lancé aux États-Unis en 2016 et en Europe en 2017, le service Marketplace est actuellement actif dans 51 pays. La plateforme attire 700 millions de visiteurs mensuels, soit environ un utilisateur de Facebook sur quatre dans le monde. Aux Etats-Unis, rien qu’au mois de mai 2017, plus de 18 millions d’annonces de vente de produits y ont été publiées.

Marketplace un concurrent de taille de Avito et de MarocAnnonces.com

L’arrivée de Marketplace au Maroc constitue un sérieux danger pour les plateformes de petites annonces marocaines telles que : Avito, MarocAnnonces, PetitesAnnonces de Maroc Telecom et dans une moindre mesure Jumia.

En effet la puissance de MarketPlace réside dans :

  1. L’extrême popularité de Facebook auprès des marocains, qui rendra les investissements des autres plateformes en référencement, targeting, communication et recrutement et fidélisation de nouveaux clients plus conséquents.
  2. Marketplace affiche et met en avant les objets mis en vente en tenant compte des habitudes de consommation de l’utilisateur, ses centres intérêts ainsi qu’à sa position géographique, grâce à la puissance des algorithmes de Facebook.
  3. Enfin, le principal avantage concurrentiel mis en avant par Facebook, est l’élimination du risque de l’anonymat des vendeurs qui caractérise les sites comme Avito, ou MarocAnnonces. Marketplace permet en effet de consulter les profils des vendeurs, de savoir depuis combien de temps ils sont sur le réseau social et d’identifier les éventuels amis en commun.

Il est à rappeler que Marketplace a connu un premier flop en 2007. Mark Zuckerberg avait lancé un service similaire, baptisé également Marketplace, qui n’avait pas séduit les internautes. Une première expérience qui a été suivie en 2012, par le lancement d’une boutique cadeaux, fermée deux ans plus tard. Aujourd’hui, Facebook dispose d’espaces Boutiques et de Groupes de vente de produits auxquels vient s’ajouter le Marketplace.

Comment le marché va-t-il réagir face à ce nouveau venu ? Facebook réussira-t-il à transformer la consommation des petites annonces et les drainer vers sa nouvelle plateforme ? Comment les intermédiaires qui pullulent sur Avito et MarocAnnonces vont-il s’adapter à cette nouvelle plateforme ? L’avenir nous le dira !

 

Nawfal Laarabi

Nawfal Laarabi

Intelligence analyst at UBERAL
Social media strategist / Intelligence analyst. 20 années d’expérience professionnelle au Maroc / Spécialisé dans l’accompagnement des organisation dans la mise en place de stratégies digitales d’influence.
Nawfal Laarabi
Nawfal Laarabi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de MISSI DOMINICI

Facebook
Allez en Haut de la page