Macron choisit ses nouveaux “espions”

Le Conseil de défense réuni mercredi à l’Elysée sous la présidence d’Emmanuel Macron a validé la création d’un «centre national du contre-terrorisme», placé au sein de la Coordination nationale du renseignement, sous l’autorité directe du président de la république. L’occasion aussi pour le Président Français de nommer de nouveaux patrons des services de renseignement intérieur et extérieur.

Cette nouvelle unité constitue en fait la «task force» promise par Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle. Ce centre, placé auprès du président de la République, sera chargé du «pilotage stratégique des services de renseignement». Et c’est l’ancien patron de la DST, Pierre de Bousquet de Florian qui a été choisi pour diriger cet organisme. Ce préfet de 63 ans, qui sera entouré d’une vingtaine d’analystes issus des ministères de l’Intérieur, de la Défense, de la Justice et de l’Économie, participera, ès qualité, au Conseil de Défense du mercredi à l’Elysée et sera chargé de fluidifier la réactivité et l’information auprès du Président de la République.

Par ailleurs, l’Elysée indique que Emmanuel Macron procédera à la nomination du préfet Laurent Nunez en tant que directeur général de la sécurité intérieure (DGSI), tandis que Bernard Emié, ambassadeur de France à Alger, est pressenti pour prendre la tête de la Direction générale des services extérieurs (DGSE).

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Europe

Allez en Haut de la page