Le dôme perforé de Waagner-Biro a la taille de cinq terrains de football et peut créer l’effet d’un ciel étoilé. Photo: Philip Lange/Shutterstock

Louvre Abu Dhabi : En cessation de paiement, une entreprise de construction autrichienne au bord de la faillite

La société autrichienne d’ingénierie métallurgique qui a construit le dôme du musée du Louvre à Abu Dhabi, Waagner-Biro, a annoncé son insolvabilité et se bat pour sauver une partie de ses activités en vendant quelques-unes de ses filiales. Selon des informations parues dans la presse autrichienne, les retards de paiement et les coûts exorbitants du projet du Louvre ont été à l’origine des difficultés de la société.

 

 

Waagner-Biro a annoncé le 23 octobre l’insolvabilité de sa filiale SBE Alpha AG et a déclaré dans un court communiqué que «le reste du groupe était en danger d’insolvabilité». Une semaine plus tard, elle annonce l’insolvabilité de la société holding Waagner-Biro AG et la rachat et la réorganisation d’une autre filiale, Waagner-Biro Austria Stage Systems AG, par l’entrepreneur autrichien Erhard Grossnigg.

Le 7 novembre, l’entreprise a annoncé des «discussions intensives» sur l’avenir de Waagner-Biro Bridge Systems AG, une autre filiale et le redéploiement de 25 de ses salariés.

5 fois la taille d’un terrain de football

LOUVRE ABU DHABI 20.01.2018 – photo : Erich Meyer

Le dôme créé par Waagner-Biro pour le Louvre Abu Dhabi a la taille de cinq terrains de football. Perforé, le dôme donne l’effet d’un bazar, avec des motifs orientaux qui peuvent se transformer en un enchevêtrement chaotique de lumière conçu pour ressembler à un ciel étoilé. Il a été conçu par l’architecte français Jean Nouvel. Le montant de la commande émiratie s’élève à près de 80 millions d’euros. Mais la compagnie a été contrainte d’assumer une augmentation des coûts après qu’Abu Dhabi ait refusé de payer la totalité du prix, a rapporté le journal autrichien Die Presse.

«Nous avons beaucoup appris avec le Louvre et nous ne le referions plus aujourd’hui», a déclaré Thomas Jost, ancien directeur général de Waagner-Biro, à Die Presse en 2017.

De son côté, la société de développement et d’investissement en tourisme d’Abu Dhabi n’a fait aucun commentaire à ce sujet.

Pour rappel, la société autrichienne a été fondée il y a plus de 160 ans comme atelier de serrurerie. Ses projets prestigieux comprenaient l’installation d’une nouvelle ingénierie scénique à l’Opéra de Sydney et à l’Opéra national de Berlin, la construction du dôme du Reichstag à Berlin, du toit du grand tribunal de la Reine Elizabeth II au British Museum et du pont Botlek. à Rotterdam, le plus grand pont levant du monde. La société comptait plus de 1 300 employés répartis sur 17 sites en Europe, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Art & Diplomatie

Facebook
Allez en Haut de la page