L’OTAN fait le point sur l’Afghanistan, le Kosovo, l’Irak et la lutte antiterroriste

Le Comité militaire de l’OTAN se réunit trois fois par an. Deux fois au siège de l’Organisation transatlantique, à Bruxelles, au niveau des chefs d’Etat-major des armées des pays membres, et une fois dans un pays membre de l’Alliance, pour examiner les opérations et les missions de l’OTAN et donner au Conseil de l’Atlantique Nord des avis militaires consensuels sur la meilleure façon dont l’Alliance peut relever les défis de sécurité dans le monde. La prochaine réunion aura lieu ce week-end à Tirana, en Albanie, sous la présidence du général de brigade Bardhyl Kollçaku, chef d’Etat-Major de l’Albanie. Et c’est le général d’armée Petr Pavel, président du Comité militaire de l’OTAN, qui animera la Conférence du Comité militaire, secondé par les généraux Curtis Scaparrotti et Denis Mercier.

La réunion de Tirana permettra aux chefs d’Etat-Major de l’OTAN d’aborder la poursuite de la mise en œuvre du «concept de projection de la stabilité et la situation sécuritaire dans la région des Balkans occidentaux.» Les généraux soumettront également de nouvelles formulations et autres recommandations sur la suite de la mission Resolute Support en Afghanistan et sur la Force pour le Kosovo.

Lors des réunions qui se tiendront à huis clos du 15 au 17 septembre, les chefs d’Etat-Major des pays membres de l’OTAN assisteront à un exposé sur la revue de la structure de commandement de l’OTAN et en débattront pour approbation.

Ces réunions militaires de haut niveau seront également l’occasion pour les d’Etat-major d’examiner «la réalisation à court et à long terme des objectifs stratégiques et la cohérence des activités de l’OTAN.» Ils feront le point sur l’engagement de l’OTAN dans la lutte contre le terrorisme, l’initiative de renforcement des capacités de défense, les efforts de l’OTAN en terme de formation et de renforcement des capacités de défense en Irak et la mise en œuvre du pôle régional pour le sud. Une attention particulière sera accordée à la région des Balkans occidentaux pendant cette réunion.

De leur côté, les généraux Scaparrotti et Mercier, respectivement commandant suprême des forces alliées en Europe et commandant suprême allié Transformation, exposeront les orientations stratégiques de l’Organisation en vue de revoir la structure du commandement de l’OTAN, en prévision des réunions des ministres de la Défense en novembre prochain qui auront la latitude politique pour valider les propositions qui leur seront soumises.

Concernant les missions Resolute Support en Afghanistan et la KFOR au Kosovo, les chefs d’Etat-major de l’Alliance écouteront plusieurs exposés. Deux sur la situation en Afghanistan présentés par le commandant de la mission Resolute Support, le général Nicholson, et par le haut représentant civil, l’ambassadeur Cornelius Zimmermann. Tandis que le commandant de la KFOR, le général de division Fungo, fera un exposé sur le Kosovo. Les chefs d’Etat-major formuleront des recommandations pour les deux missions en tenant compte de la situation sécuritaire sur le terrain. Le tout sera soumis aux ministres de la Défense de l’Alliance.

Officiellement, les situations en Syrie, en Libye et la crise dans le Golfe ne font pas partie de l’ordre du jour. Mais il certain que les questions seront abordées dans les discussions bilatérales.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Allez en Haut de la page