L’Espagne lance un mandat d’arrêt européen contre le président catalan destitué Carles Puigdemont

La justice espagnole vient d’annoncer, ce vendredi soir, le lancement d’un mandat d’arrêt européen contre le président catalan destitué Carles Puigdemont. Le dirigeant catalan, qui a trouvé refuge en Belgique, est sous le coup de poursuites après la déclaration d’indépendance de la Catalogne.

Dans un communiqué du tribunal de Madrid, qui a déjà incarcéré jeudi huit autres membres de l’ancien exécutif indépendantiste, une juge d’instruction, à qui le parquet espagnol avait demandé mercredi d’émettre un mandat d’arrêt européen contre le président catalan destitué Carles Puigdemont, a lancé le mandat contre chacun des cinq membres du gouvernement destitué, pour “rébellion, sédition, détournement de fonds publics et désobéissance à l’autorité”.

Désormais, la justice belge a 60 jours pour étudier cette demande et prendre une décision. Carles Puigdemont venait, un peu plus tôt dans la soirée du vendredi, déclarer à la télévision belge RTBF, qu’il n’allait pas fuir la justice. “Je vais aller à la justice, mais à la vraie justice. (…) J’ai dit à mes avocats d’exprimer à la justice belge que je suis complètement disposé à collaborer”, a-t-il expliqué.

LE1 avec agences

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Allez en Haut de la page