Les Français intronisent le “Roi Macron”

Le second tour des législatives françaises est venu confirmer la large allégeance faite par le peuple de France au nouveau monarque Emmanuel Macron dont la dynastie En Marche ! gouverne désormais la Gaule à l’Elysée, à Matignon et au Palais Bourbon.

Il ne s’agit pas d’une simple élection législative mais d’un véritable plébiscite. Le mouvement En Marche ! est accrédité ce soir d’une large majorité à l’Assemblée nationale qui donne tous les pouvoirs au Président Macron pour gouverner confortablement et en toute liberté.

Malgré une forte abstention, historique sous la Ve République, et qui ne remet en aucun cas en cause la légitimité d’Emmanuel Macron, ce dernier a maintenant la voie libre pour mener à bien toutes les réformes qu’il a promises tant sur le plan économique que social.

Jamais un chef d’Etat Français, depuis le général De Gaulle, n’a eu carte blanche pour gouverner son pays sans (presque) aucun contre-pouvoir. Les Républicains, deuxième force politique du pays avec 101 députés, ne pourront rien face au rouleau-compresseur d’En Marche ! Quant à la gauche, en totale déliquescence, elle vient de subir le plus gros revers de son histoire contemporaine suite à un désaveu cinglant du peuple de France.

Amoureux de De Gaulle, de Napoléon et des Rois de France, nous ne savons pas si Macron est nostalgique de la monarchie, mais recevoir un Vladimir Poutine sous les arcanes dorés du Palais de Versailles avec tout ce que cela représente comme charge symbolique, le Président français n’ira certainement pas jusqu’à rétablir la royauté mais gouvernera en véritable Roi. Il l’a -à juste titre- royalement démontré sur le plan de la politique internationale de son pays lors de ses rencontres et entretiens avec Donald Trump, avec le président russe et, dernièrement à Rabat, avec Mohammed VI. Le jeune chef d’Etat (pas encore 40 ans), a démontré tout l’art et le talent qui sied à un dirigeant du XXIe siècle : jeune, moderne, compétent, efficace et ambitieux.

En véritable chef de guerre et patron-en-chef des espions de son pays, il est au courant de tout et veut tout savoir. En tant que réel chef de l’exécutif, et même s’il tient à déléguer quelques menus dossiers à son premier ministre, il n’en demeure pas moins le vrai (et unique) patron de ce quinquennat qu’il a démarré en trombe.

Abdellah EL HATTACH

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Europe

Allez en Haut de la page