Le Maroc s’oppose à l’indépendance du Kurdistan d’Irak

Le référendum pour une indépendance totale du Kurdistan d’Irak qui a vu une victoire du ‘oui’ avec près de 92% des suffrages exprimés sur la base d’une participation record qui a atteint 78% de la population votante de cette région autonome au nord de l’Irak, n’a pas manqué de faire réagir le gouvernement marocain.

 

A la suite du Conseil du gouvernement réuni ce jeudi à Rabat, le royaume a exprimé son opposition à toute démarche «séparatiste» menaçant la sécurité et l’intégrité territoriale de l’Irak.

Et c’est le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, qui a fait une déclaration dans ce sens à l’issue de la réunion hebdomadaire de l’exécutif sous la présidence de Saad ed-Dine El Otmani.

Après l’Irak, l’Iran, la Syrie, la Turquie et l’Espagne, le Maroc fait partie des pays qui refusent catégoriquement toute option sécessionniste de la part des kurdes d’Irak et ce dans un souci de préserver l’unité de ce grand pays arabo-musulman ami.

Le Roi Mohammed VI avait, dans un discours historique à Ryadh devant le sommet Maroc-Pays du Golfe en avril 2016, appelé à la mobilisation générale pour faire face aux projets de morcellement du monde arabe.

Pour rappel, Israël reste, à ce jour, le seul pays au monde à soutenir cet acte séparatiste alors que la position de Washington, qui souffle le chaud et le froid sur le sujet, demeure ambiguë. Pour sa part, Moscou s’oppose à toute idée d’indépendance.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Diplomatie

Allez en Haut de la page