Le Maroc, signataire du Statut de Rome, mais pas ratifié, n’est pas tenu d’arrêter le président soudanais Omar Al Bachir

Le président soudanais Omar Hassan Al Bachir est arrivé jeudi au Maroc pour une visite privée dans le pays où il a été reçu en audience par le roi Salmane Ben Abdelaziz actuellement en villégiature à Tanger, dans le nord du royaume.

Sous le coup de deux mandats d’arrêt de la Cour pénale internationale pour «crimes de guerre et crimes contre l’humanité» et pour «génocide», le président soudanais n’a pu se rendre au sommet de Ryadh en mai dernier suite à un veto du président américain Donald Trump.

Omar Hassan Al Bachir a défié à plusieurs reprises la Justice internationale qui impose à tous les pays signataires du Statut de Rome de procéder à son arrestation une fois qu’il foule le sol de leur territoire. Le Maroc, signataire du texte, ne l’a pas encore ratifié. Il est donc exempt de s’y soumettre.

Omar Hassan Al Bachir est attendu à Moscou le mois prochain pour des entretiens avec le président russe, Vladimir Poutine. Cette visite a été précédée par six réunions de la commission mixte soudano-russe.

La Russie et la Chine sont les principaux alliés de Khartoum sur la scène internationale.

Pour rappel, le président Omar Hassan Al Bachir avait déjà rencontré le souverain saoudien l’année dernière à Tanger, à la même époque durant le séjour privé du roi Salmane Ben Abdelaziz au Maroc.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Latest from Câbles

Go to Top
%d bloggers like this: