Le Forum Nord-Ouest africain, un mécanisme politique pour revitaliser l’action régionale

Sa Majesté le Roi Mohammed VI est arrivé dimanche soir à Lusaka pour une visite officielle en Zambie. Cette étape n’est pas des plus aisées vu les relations particulières qui lient l’ancienne Rhodésie au Front Polisario par l’Algérie interposée et, surtout, la forte influence de l’Afrique du Sud dans cette région sensible et importante du continent.

Mais cette visite puise son intérêt dans le fait qu’elle intervient au lendemain d’une étape au Ghana qui a été, disons-le sans ambages, une grande réussite. Car, en plus des multiples Mémorandums d’entente et d’accords signés entre Accra et Rabat, et qui couvrent divers domaines, comme l’agriculture, l’industrie, les finances et la non double imposition, les deux pays ont notamment appelé à un ambitieux Partenariat Public Privé qui servirait de modèle de coopération Sud-Sud dans le continent.

Cet engagement ferme et exceptionnel entre le Maroc et le Ghana, permet de renforcer davantage la coopération sur un ensemble de questions d’intérêt commun et permettra aux deux pays de mettre en place un mécanisme politique qui faciliterait aux deux pays de tenir des discussions régulières de haut niveau et mettre en place des instances de liaison et de coopération multilatérales.

Si l’expression «Partenariat stratégique» n’a pas été formellement exprimée dans le communiqué conjoint qui a sanctionné la visite officielle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en République du Ghana, de facto c’en est un.

Tout d’abord, parce que le Président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a reconnu que le retour du Maroc au sein de sa famille africaine profitera pleinement au continent et apportera davantage de dynamisme à l’Union Africaine ; ensuite, et c’est extrêmement important, les deux Chefs d’Etat ont clairement exprimé leur satisfaction de la nouvelle impulsion à la Communauté des États Sahélo-sahariens (CEN-SAD), et ont convenu de joindre leurs efforts pour la revitalisation de cette organisation régionale afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle dans les domaines de la paix, la sécurité et la stabilité et du développement de ses Etats membres, en particulier dans la région du Sahel.

Et pour couronner le tout, et vu le rôle capital que joue le royaume du Maroc dans les sous-régions UEMOA et CEDEAO, le président Ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a exprimé l’intérêt du Ghana pour la création d’un Forum Nord-Ouest africain visant à renforcer les consultations entre ses Etats membres au sujet de questions d’intérêt commun dans les domaines politique, économique, social et culturel en vue de mettre en œuvre des stratégies globales communes et de réaliser le développement humain et durable de la région.

Cet appel manifeste et hautement stratégique, vise à donner un cadre politique et économique à tous les projets structurants et de développement global qui vont lier les deux pays et, à travers eux, deux grandes sous-régions du continent, à savoir l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Nord.

A cet égard, la construction du gazoduc Nigéria-Maroc, et qui profitera à tous les pays qu’il va traverser une fois le projet terminé, est l’exemple-type des projets titanesques qui aideront à faire décoller le continent vers des horizons et des perspectives certains qui constitueront un réel symbole de la coopération Sud-Sud afin de garantir un vrai modèle africain de développement, tel que prôné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et rappelé par le souverain lors de Son discours à Addis Abeba à l’occasion du retour du Maroc au sein de l’UA.

Si le petit-fils de feu Mohammed V a pu renouer des contacts de haut niveau avec les «héritiers» de Kwame Nkrumah, père de la Libération du Ghana moderne, le même succès attendra, en Zambie cette fois-ci, sans aucun doute, le fils de feu Hassan II au pays de Kenneth Kaunda, premier président de la Rhodésie indépendante.

Abdellah El Hattach 

Abdellah El Hattach

Abdellah El Hattach

Directeur de publication at LE1
Directeur de publication du www.le1.ma . Consultant en relations publiques . Editorialiste et analyste politique . Ancien journaliste au sein des publications arabophones Al-Massae et Al-Akhbar, et ancien Directeur de la Rédaction de l’hebdomadaire francophone PUCE MAGAZINE . Ancien correspondant de plusieurs agences de presse internationales
Abdellah El Hattach
Abdellah El Hattach

Directeur de publication du www.le1.ma . Consultant en relations publiques . Editorialiste et analyste politique . Ancien journaliste au sein des publications arabophones Al-Massae et Al-Akhbar, et ancien Directeur de la Rédaction de l’hebdomadaire francophone PUCE MAGAZINE . Ancien correspondant de plusieurs agences de presse internationales

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Notes

Allez en Haut de la page