L’Ambassade de Turquie à Rabat condamne les propos de Ilyas El Omari

Dans un communiqué publié ce soir par l’Ambassade de Turquie à Rabat, il est fait état de l’étonnement de Ankara vis-à-vis des déclarations exprimées par le secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ilyas El Omari, quant aux résultats du référendum constitutionnel qui a eu lieu le week-end dernier en Turquie et qui vise à donner davantage de prérogatives au chef de l’Etat, passant d’un régime parlementaire à un régime présidentiel.

De prime abord, l’ambassade de Turquie réfute les propos de Ilyas El Omari, relayés par les réseaux sociaux, et dans lesquels il estime que «le régime dirigé par Erdogan vise à restaurer le Califat islamique» en Turquie, ce que qualifie la mission diplomatique turque comme étant des clichés «inexacts et relevant de l’imaginaire» de leur auteur.

L’ambassade de Turquie trouve également surprenant que le secrétaire général du PAM traite «le modèle du pouvoir mené par Erdogan comme ayant a des racines dans la référence intellectuelle de l’Organisation mondiale des Frères musulmans, fondée par Hassan al-Banna», alors que, précise l’ambassade, il s’agit-là d’«amendements constitutionnels, qui ont touché 18 articles de la Loi Fondamentale visant à changer le mode de gouvernance, alors que la Turquie demeure toujours un Etat démocratique, laïque et social, dominé par le respect de la loi et des droits de l’homme en pleine conformité avec les obligations internationales du pays.»

C’est ainsi que l’ambassade de Turquie à Rabat condamne vigoureusement les propos de Ilyas El Omari les qualifiant de «préjugés calomnieux et fallacieux», considérant que ces idées brouillent les rapports entre le Maroc et la Turquie et « ne peuvent pas contribuer au développement des relations fraternelles qui unissent les deux pays», et que la meilleure réponse à ces idées «fallacieuses » est «la détermination de la Turquie, plus que jamais, de protéger et de développer les valeurs de la modernité qui sont les siennes à même de les répandre davantage dans notre monde contemporain.»

La mise au point de la mission diplomatique turque intervient le jour-même de la rencontre qui a réuni aujourd’hui le secrétaire général du PAM, Ilyas El Omari, et le chef du gouvernement, Saad ed-Dine El Othmani, réputé proche de l’AKP (Adalet ve Kalkınma Partisi) au pouvoir en Turquie.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Macron arrive à Riyad

Dans une visite inopinée non inscrite dans son agenda, le président français
Allez en Haut de la page