La liaison terrestre Égypte-Arabie Saoudite inquiète Israël

L’Arabie saoudite et l’Égypte ont convenu de construire un pont qui reliera les deux pays. Long de 50 km, il fera la liaison entre la péninsule du Sinai et la région de Tabouk, au nord-ouest de l’Arabie saoudite. Il s’agit d’un projet  demeuré longtemps dans les tiroirs et jamais mis en oeuvre à cause du veto israélien; l’Etat hébreu y voyant une menace pour sa sécurité nationale.

L’ancien président égyptien Hosni Moubarak a également pesé de tout son poids pour que le projet ne sorte jamais de sous terre suite à une pression constante de Tel-Aviv. Situé dans une des régions les plus sensibles du globe, le futur pont joindra trois points sous haute surveillance, à savoir le triangle constituant le golfe d’Aqaba et le golfe d’Eilat, adjacent à la mer Rouge et le détroit de Tiran, région sous contrôle militaire direct des armées saoudienne, égyptienne et israélienne, d’où l’inquiétude d’Israël qui risque de ne plus avoir un droit de regard sur le trafic dans cette zone, sachant que le Sinaï est une  base arrière active et dangereuse de Daech et qu’à son extrême pointe sud se trouve la station balnéaire huppée de Charm al-Chaikh, désertée depuis quelques mois par les touristes étrangers suite à l’attentat contre un avion de ligne russe qui avait fait de nombreuses victimes.

bridge

Le projet de pont permettrait quant à lui d’attirer les riches familles saoudiennes de la rive ouest de l’Arabie même si le risque sécuritaire reste posé.

par Abdellah El Hattach

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Latest from Géopolitique

Go to Top
%d bloggers like this: