La CEDEAO a établi par le traité de Lagos signé le 28 Mai 1975 par quinze pays de l’Afrique de l’Ouest : Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo. Le Cap-Vert a rejoint la Communauté en 1976 mais la Mauritanie a décidé de la quitter en 2000.

Son objectif principal est de « promouvoir la coopération et l’intégration dans la perspective d’une Union économique de l’Afrique de l’Ouest en vue d’élever le niveau de vie de ses peuples, de maintenir et d’accroître la stabilité économique, de renforcer les relations entre les Etats Membres et de contribuer au progrès et au développement du continent africain ».Si les objectifs initiaux étaient essentiellement économiques, la Communauté a par la suite pris en charge les questions politiques. Ainsi, en 1990, il a été mis sur pied une force de maintien de la paix (ECOMOG) suite aux différents conflits survenus dans la région.

La CEDEAO est composée de 8 institutions principales : la Conférence des Chefs d’États et du gouvernement, le Conseil des ministres, le Parlement de la Communauté, le Conseil économique et social, la Cour de justice de la Communauté, la Commission, la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO, l’Organisation Ouest-Africaine de la santé. Parmi ces institutions, la Commission constitue est la principale entité chargée de la mise en œuvre des politiques et mesures adoptées par la Conférence des Chefs d’Etats et le Conseil des Ministres. Elle a été instituée en 2006 en remplacement du Secrétariat.Elle est composée de neuf commissaires issus à tour de rôle des pays membres.

Le Siège de la CEDEAO est à Abuja, au Nigeria.

De nombreux programmes sont en cours de conception ou de mise en œuvre pour renforcer l’intégration de cette zone qui représente un marché de 295 millions de consommateurs.

Lien vers le site officiel de la CEDEAO