Discours de conquête d’Emmanuel Macron lors de l’inauguration du Louvre Abu Dhabi

Après avoir visité les différents pavillons du Musée du Louvre d’Abu Dhabi inauguré ce mercredi aux côtés du Roi Mohammed VI, le président français, Emmanuel Macron, accompagné de son épouse Brigitte Macron et du prince héritier d’Abu Dhabi et Commandant Adjoint des Forces Armées des Emirats Arabes unis, Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, a adressé, aux chefs d’Etats arabes, un discours politique et de combat sur «la beauté et la lumière» de l’art contre l’obscurantisme.


Emmanuel Macron a choisi d’emblée de qualifier le Musée d’Abu Dhabi de «Louvre du désert et de la lumière», ce qui va constituer le fil conducteur de tout son allocution face à une audience composée essentiellement de Chefs d’Etats, de princes et d’hommes d’affaires et d’arts arabes. Il a insisté dans son discours, d’expression lyrique, sur la beauté et la lumière contrastant avec «l’obscurantisme du fondamentalisme islamique.» «Ce Louvre du désert et de la lumière» dit-il, «est la réponse que nous devons à tous les obscurantismes […]. Ce Louvre du désert et de la lumière est cette volonté de porter ensemble nos cultures», a clamé Emmanuel Macron.

«Nous n’avons rien de plus urgent que de promouvoir la culture, l’éducation, la beauté», a poursuivi le chef de l’Etat, insistant sur l’importance d’un lien entre Orient et Occident pour lutter contre l’extrémisme. Le président français voit le musée comme «une réponse que la France doit donner [aux côtés des Emirats] face à l’obscurantisme : ce Louvre du désert et de la lumière que vous avez voulu, est un lien pour au moins les trois décennies qui viennent […] Nos religions sont liées, nos civilisations sont liées», a martelé le président, ajoutant que “ceux qui veulent faire croire que l’Islam se construira en détruisant les autres religions monothéistes sont des menteurs.»

Ça sera le combat pour la langue française

Emmanuel Macron a profité de sa tribune pour défendre la langue française et la francophonie, en demandant au Prince MBZ, dans un lyrisme passionné, ample et expressionniste, d’intégrer la langue française dans l’école publique émiratie. «Ce sera le combat pour la langue, la langue française, que je veux plus forte et plus rayonnante, ici comme dans toute la région à vos côtés. J’ai un rêve secret, mon cher ami, mon cher prince, c’est que le français reprenne sa place dans ton enseignement secondaire et partout dans les écoles publiques et j’y prendrai toute ma part pour y aider» s’est enthousiasmé Emmanuel Macron.

Le Louvre Abu Dhabi, ce merveilleux piège à bêtises

En conclusion de son discours, le président français a rappelé le rôle de l’art et des musées pour combattre l’obscurantisme : «si je suis ici avec vous, ce n’est pas seulement pour ouvrir un musée fermé […] C’est pour ouvrir ce merveilleux piège à bêtise, qu’a créé Jean Nouvel par votre volonté, parce que nous allons attraper toute la bêtise du monde et la détruire ici» a achevé Emmanuel Macron son allocution sous les applaudissements appuyés de l’assistance.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Art & Diplomatie

Allez en Haut de la page