Cité Mohammed VI Tanger Tech, mobilisation sans réserve de BMCE Bank of Africa et détermination réitérée des partenaires chinois

En mars dernier, LE1.ma s’interrogeait sur les tenants d’un article de la plateforme Quartz, où l’auteur d’un article publié à l’occasion glissait un commentaire «envenimé» de Deborah Brautigam, directrice du “The China Africa Research Initiative” affilié à l’université John Hopkins dans lequel la Cassandre américaine prédisait la non réalisation du projet Cité Mohammed VI Tanger Tech et, au mieux, une lenteur de réalisation. L’importance géostratégique d’un tel projet d’envergure, pour l’Afrique, l’Europe et même les Etats-Unis a suscité beaucoup de remous et de commentaires dans les milieux médiatiques intéressés jusqu’à faire douter, au Maroc aussi, et jusqu’à ces derniers temps, la faisabilité de ce projet titanesque.

L’engagement de plusieurs autorités nationales et territoriales sont autant de gages de la réussite future, de la réalisation et du sérieux garanti de la mise en œuvre du projet

Pour faire taire ces soupçons ou, au moins, rassurer les investisseurs, les opérateurs économiques et l’opinion publique, Othmane Benjelloun, Président de BMCE Bank of Africa, a tenu a publier une déclaration –dont LE.ma dispose d’une copie- dans laquelle il précise le rôle du groupe dans le projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech. On y apprend que BMCE Bank of Africa participe à ce projet d’envergure au titre de «banquier, d’assureur, et de promoteur des investissements prévus d’y être opérés.»

Le projet d’envergure inédite «dans les annales économiques du Royaume», regroupe une cité industrielle moderne, futuriste, écologique, connectée aux nouvelles et futures technologies, et une Cité résidentielle prévoyant pour ses habitants, un mode de vie sain autant que productif.

Othmane Benjelloun explique dans sa mise au point que la Cité devrait accueillir plus de 200 entreprises chinoises et ainsi, permettre d’employer dans le secteur industriel, de l’Habitat, de la Santé et de l’Éducation, plus de 200 000 personnes dans les 10 ans à venir, et que «2000 ha de terrain sont identifiés et en cours de et en cours de cession par l’État aux promoteurs Sino-Marocains.»

Cette réalisation futuriste impliquera un investissement colossal de l’ordre de 10 à 11 Milliards de dollars, soit plus de 105 Milliards de dirhams.

Selon le Président de BMCE Bank of Africa, «la mise en œuvre de ce projet est en bonne voie», tient-il à affirmer solennellement

Toutes ces données, en plus de l’appui personnel du souverain, «sont autant de gages de la réussite future de sa réalisation et du sérieux garanti de sa mise en œuvre», de plus de l’engagement de plusieurs autorités nationales et territoriales, au même titre que deux grands groupes privés.

Le projet, dont les travaux devraient débuter au courant du second semestre 2017, engage «sans réserve» la mobilisation du groupe BMCE Bank of Africa, et la «détermination des partenaires chinois est régulièrement réitérée

Abdellah El Hattach

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Latest from Câbles

Go to Top
%d bloggers like this: