Christopher Ross s’oppose aux thèses séparatistes

Des sources concordantes  ont indiqué à #LE1 que l’Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies, Christopher Ross, aurait informé l’Algérie et la direction du Polisario de l’impossibilité d’aller dans la voie de l’indépendance du Sahara ou la création d’un Etat dans la région. Une position qui conforte le Maroc dans sa proposition qui est celle d’une large autonomie sous souveraineté marocaine. D’ailleurs, et pour appuyer cette orientation, plusieurs anciens ambassadeurs américains à Rabat ont insisté, dans une lettre adressée au Secrétaire d’Etat, John Kerry, sur l’impératif d’un «soutien sans équivoque» des Etats-Unis aux relations avec «notre plus ancien allié» (Ndlr le Maroc), suite aux dérapages du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, en violation de la neutralité des Nations Unies. D’autre part, le Directeur du Centre international des études sur le terrorisme (ICTS), relevant du prestigieux Think Tank américain “Potomac Institute for Policy Studies”, Yonah Alexander, a indiqué qu’une «solution autre que le Plan d’autonomie prôné par le Maroc est inapplicable » et dangereuse pour toute la région, car le Maroc «a réussi à mettre en place une approche holistique et multidimensionnelle qui s’attaque aux causes profondes favorisant l’émergence du terrorisme et de l’extrémisme violent.»

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Latest from Câbles

Go to Top
%d bloggers like this: