Casablanca, capitale de l’antiterrorisme et de la sécurisation des frontières dans la région MENA

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) organise, du 20 au 24 février courant à Casablanca, une session de formation autour du thème “La lutte contre le terrorisme et la sécurisation des frontières dans la région du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord”.

Initiée en partenariat avec l’Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL) et le gouvernement du Canada, cette session s’inscrit dans le cadre de la consolidation de la coopération sécuritaire multipartite pour lutter contre la menace terroriste transfrontalière en vue de priver les groupes terroristes et les organisations extrémistes de tout refuge sûr ou de bases arrières, outre le renforcement des compétences des fonctionnaires chargés de la mise en œuvre de la loi dans les pays de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient dans le domaine de la sécurisation des frontières et du renforcement des mesures de surveillance des personnes suspectes et des titres de voyage suspects.

Un total de 21 responsables sécuritaires, représentant le Maroc, la Jordanie, la Tunisie, le Liban et l’Irak, bénéficient de cette session au cours de laquelle ils s’informeront des bonnes pratiques en matière de sécurisation des frontières pour empêcher le mouvement des terroristes et des candidats aux combats dans différentes zones de tension dans le monde, note la même source dans un communiqué, précisant que les bénéficiaires procéderont de même à des exercices de simulation dans le cadre d’une visite à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca.

Cette session de formation, encadrée par des experts de la Direction de lutte contre le terrorisme de l’INTERPOL, sera également marquée par l’échange d’expériences et d’expertises dans le domaine de la sécurisation des frontières et de la lutte contre le terrorisme entre les représentants des différents pays participants, relève la DGSN.

La tenue de cette session de formation au Royaume du Maroc reflète le rôle important que jouent les services de sécurité marocains en matière de lutte contre le terrorisme ainsi que le degré de leur implication dans les efforts internationaux pour empêcher l’infiltration des terroristes à travers les points de passage et les postes frontaliers.

LE1 avec MAP.

Tags:

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Macron arrive à Riyad

Dans une visite inopinée non inscrite dans son agenda, le président français
Allez en Haut de la page