Arabie Saoudite : Funérailles sous hautes tensions du prince Mansour Ben Moukrine

Le décès tragique du prince saoudien Mansour ben Moukrine, fils de l’ancien prince héritier et vice-Premier ministre, Moukrine ben Abdelaziz, a plongé davantage l’Arabie Saoudite dans le doute et la psychose, surtout que ce décès survient le lendemain de l’arrestation de 11 princes et 30 ministres et anciens ministres pour corruption. Les rumeurs les plus folles se sont propagées, dès l’annonce du crash de l’hélicoptère qui transportait le prince et 6 autres hauts responsables de la localité de Assir ainsi que 3 membres de l’équipage, tous morts sur le coup.

Pour apaiser cette vive tension qui secoue le pays n’ayant pas encore digérer la longue du samedi 4 novembre , le Prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS) s’est empressé de médiatiser à grande échelle sa visite et la présentation de ses condoléances ainsi que celles de son père, le Roi Salmane ben Abdelaziz, au domicile du père du prince décédé.

Il est à rappeler que Moukrine Ben Abdelaziz avait quitté l’Arabie Saoudite, pour s’installer dans un endroit gardé secret, depuis son éviction du poste de Prince héritier le 29 avril 2015. Il n’est retourné au pays que le 1er Octobre 2017. Il fera sa première apparition officielle, quelques jours plus tard, en accueillant le Roi Salmane au pied de l’avion qui le ramenait de sa visite officielle à Moscou.

Dans ce contexte extrêmement fragile et explosif, les funérailles des victimes du crash ont été un moment extrêmement sensible, car c’était l’occasion pour les membres de la famille régnante, non touchés par les accusations de corruption, de se retrouver dans un seul endroit, autour des anciens hommes forts du régime et anciens princes héritiers destitués, Moukrine ben Abdelaziz et Mohammed ben Nayef.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Géopolitique

Allez en Haut de la page